BFMTV

Austin Jones, star de YouTube, arrêté pour pédopornographie

Austin Jones a reconnu avoir déjà demandé à des fans de lui envoyer des photos dénudées

Austin Jones a reconnu avoir déjà demandé à des fans de lui envoyer des photos dénudées - Capture d'écran YouTube

Le YouTubeur américain de 24 ans a reconnu avoir déjà demandé à des fans, mineurs, de lui faire parvenir des photos à caractère pornographiques. Il encourt jusqu'à 15 ans de prison.

Il a profité de sa célébrité d'une manière particulièrement sordide. Aujourd'hui, Austin Jones risque 15 ans de prison. Comme le rapporte cette semaine le Chicago Tribunes, le jeune YouTubeur de 24 ans a été arrêté par la police pour détention d'images pédopornographiques. Ce chanteur Américain, dont la chaîne YouTube est suivie par plus de 500.000 abonnés, a été arrêté à l'aéroport international O'Hare, alors qu'il revenait de sa tournée européenne, avant d'être mis en examen et interrogé par les autorités.

Au cours de son arrestation, Austin Jones a reconnu avoir utilisé sa notoriété pour demander à des jeunes filles de 14 et 15 ans de lui envoyer des photos à caractère pornographiques via Facebook ou iMessage, leur demandant notamment de mimer des actes sexuels. Le YouTubeur a avoué "avoir reçu ces vidéos, les avoir regardées et s'être masturbé devant", selon un document de la justice dévoilé mardi.

Une première polémique en 2015

La police a recueilli de nombreuses conversations explicites entre Austin Jones et plusieurs jeunes filles, à qui il demandait de lui prouver qu'elles étaient bien ses "plus grandes fans", n'hésitant pas à argumenter longuement pour convaincre les plus réticentes.

Cette arrestation intervient deux ans après une première polémique survenue en 2015 et impliquant déjà Austin Jones. A cette époque, le YouTubeur avait demandé à plusieurs fans de lui envoyer des vidéos de "twerk, une danse déjà très suggestive. Il s'était alors excusé dans une vidéo, expliquant notamment se sentir "stupide" d'avoir demandé une chose pour laquelle il n'avait pas mesuré "clairement les conséquences".