BFM Paris

Triple agression au couteau à Antony: le suspect mis en examen, la piste raciste envisagée

La fusillade du 10 novembre 2020 à Marseille visait notamment un véhicule de police

La fusillade du 10 novembre 2020 à Marseille visait notamment un véhicule de police - Philippe HUGUEN © 2019 AFP

L'homme suspecté d'avoir agressé et gravement blessé trois personnes samedi a été mis en examen pour tentatives de meurtres "en raison de la race, de l'ethnie ou de la religion".

Un homme atteint de troubles psychologiques et soupçonné d'avoir agressé au couteau trois personnes, dont deux d'origine roumaine, samedi à Antony a été mis en examen pour tentatives de meurtres "en raison de la race, de l'ethnie ou de la religion", a indiqué mardi le parquet de Nanterre.

Cette circonstance de racisme a été retenue "à ce stade de l'ouverture de l'information judiciaire" car le mis en cause a "expliqué son geste par l'origine des victimes", notamment rom, a précisé le parquet à l'AFP.

L'objectif de l'information judiciaire ouverte lundi est de "creuser cet aspect afin d'avoir les éléments pour retenir (la circonstance du racisme) ou non in fine", a-t-il ajouté.

Une victime toujours en réanimation

Samedi soir, un homme a grièvement blessé deux femmes et un jeune homme à coups de couteau à Antony, dans les Hauts-de-Seine, ville de plus de 60.000 habitants située dans la banlieue sud parisienne.

Selon une source policière, le mis en cause présente des troubles psychologiques importants, de type schizophrénique.

Deux des victimes étaient d'origine roumaine, selon le parquet: un jeune homme de 19 ans et une femme, dont l'identité n'était pas connue et qui était encore en réanimation mardi. La troisième victime, âgée de 59 ans, était également encore hospitalisée.

Juliette Mitoyen avec AFP Journaliste BFM Régions