BFMTV

Tempête Ulla: un mort et 30.000 foyers privés d'électricité

Trois départements sont toujours en vigilance orange inondations samedi.

Trois départements sont toujours en vigilance orange inondations samedi. - -

Un octogénaire est mort à bord d'un paquebot vendredi des suites d'une chute due à la tempête qui a frappé le nord-ouest de la France. En Bretagne, les lignes électriques ont subi de gros dégâts.

La tempête Ulla a causé beaucoup de dégâts et fait une victime vendredi, en Bretagne. Un octogénaire est décédé vendredi à bord d'un paquebot naviguant au large de la péninsule à la suite d'une chute provoquée par les mauvaises conditions météorologiques frappant le Nord-Ouest du pays, tandis que 530.000 foyers sont privés d'électricité en Bretagne où des vents à 150 km/h ont été enregistrés dans la nuit.

Une femme à bord du même paquebot a été évacuée par hélicoptère à la suite également d'une chute, a indiqué la préfecture maritime de l'Atlantique.

"Les deux personnes ont chuté sans aucun doute en raison des conditions climatiques particulièrement difficiles", a indiqué le capitaine de corvette Karine Foll, de la préfecture maritime, précisant que le vent soufflait sur zone en rafales à plus de 70 noeuds (120 km/h).

Le trafic ferroviaire reprend progressivement

Le trafic ferroviaire reprenait progressivement samedi matin en Bretagne, mais des lignes restaient fermées à la circulation, après les forts vents qui ont balayé la région, a-t-on appris auprès de la SNCF qui a pris en charge quelque 800 voyageurs dans la nuit.

Le trafic entre Rennes et Saint-Brieuc, ainsi qu'entre Rennes et Quimper a pu être rétabli tôt samedi matin, a indiqué la compagnie ferroviaire.

En revanche, celui entre Brest et Quimper et entre Saint-Brieuc et Brest restait interrompu dans les deux sens en raison de la chute d'arbres sur les voies, et les liaisons étaient assurées par autocar, selon la même source. Sur l'itinéraire Brest-Quimper, l'interruption devrait durer toute la journée, tandis qu'entre Saint-Brieuc et Brest le trafic devait être rétabli en fin de matinée.

Trois départements en vigilance orange

La vigilance orange "vagues-submersion" de trois départements - Finistère, Loire-Atlantique, Morbihan - a été levée dans la matinée, selon le bulletin publié à 10 heures par Météo-France. Mais une vigilance orange "inondation" est en vigueur pour le Morbihan, l'Ille-et-Vilaine et la Loire-Atlantique jusqu'à dimanche 16h.

Dans la nuit "les valeurs maximales relevées durant l'épisode tempétueux ont été de l'ordre de 140 à 150 km/h à la Pointe de Bretagne et de 130 à 135 km/h au nord d'une ligne Brest-Morlaix; la partie du Finistère plus au sud de cette ligne, a connu des valeurs comprises entre 102 et 110 km/h", selon Météo France.

Les forts coups de vent et épisodes pluvieux intervenus depuis la veille en Bretagne ont privé jusqu'à 115.000 foyers de courant, selon un décompte d'Electricité Réseau distribution France (ERDF), qui précise qu'à 6 heures, 90.000 foyers étaient toujours privés d'électricité.

33.000 foyers concernés dans le Finistère

Quelque 30.000 restaient sans courant samedi à midi, selon Electricité Réseau distribution France (ERDF), dont 20.000 dans le Finistère, 10.000 dans les Côtes-d'Armor. Le courant devrait être rétabli au fil du week-end.

Le trafic ferroviaire a repris progressivement dans la matinée. Les trains circulent de nouveau entre Lorient et Quimper, et devaient reprendre à 13 heures entre Saint-Brieuc et Brest, selon un porte-parole de la SNCF, qui a pris en charge un millier de passagers dans la nuit.

Mais la ligne Brest-Quimper devrait rester fermée tout le week-end, et peut-être lundi, car "des dizaines d'arbres sont sur la voie", a indiqué sur RTL Barbara Dalibard, directrice générale de SNCF Voyages.

La préfecture maritime de l'Atlantique a signalé la perte de 70 conteneurs au large de la Bretagne par un navire de la compagnie danoise Maersk.

D. N. avec AFP et Camille Bourleaud