BFMTV

La tempête Ophelia fait au moins trois morts en Irlande

La tempête Ophelia a fondu sur l'Irlande.

La tempête Ophelia a fondu sur l'Irlande. - AFP PHOTO /NASA EARTH OBSERVATORY

La tempête Ophelia souffle ce lundi au-dessus de l'Irlande. Les vents ont fait au moins trois morts, et causé de nombreux dégâts matériels.

Au moins trois personnes ont été tuées ce lundi en raison des vents de la tempête Ophelia, soufflant à 150 km/h. Le site d'informations RTE a détaillé ces cas. A Louth, près de l'Irlande du Nord, un homme est mort après qu'un arbre est tombé sur sa voiture. A Tipperary, à l'intérieur des terres, un trentenaire a perdu la vie après avoir essayé de tronçonner un arbre, qui avait lui aussi été emporté par les rafales. Sa tronçonneuse lui a infligé des blessures dont il ne s'est pas relevé. Enfin, une quinquagénaire est elle aussi morte à cause du choc d'un arbre contre son véhicule, du côté de Waterford, dans le sud-est. 

210.000 foyers et commerces privés d'électricité

Face aux "risques mortels" entraînés par les vents violents, les autorités ont fermé toutes les écoles, de nombreux services publics, transports et commerces, enjoignant les habitants de rester confinés chez eux. En milieu de journée, 210.000 foyers et commerces étaient privés d'électricité, en particulier à Cork, Limerick, Tipperary et Galway, selon l'opérateur ESB Networks. Sur les réseaux sociaux, des images des dégâts ont commencé à circuler, montrant des toits effondrés, comme celui du stade de Turners Cross, à Cork.

Le gouvernement irlandais et les autorités ont expressément demandé aux Irlandais de faire preuve de prudence, et de rester à l'abri autant que possible. A Dublin, les premières rafales ont été ressenties à la mi-journée. Les services de bus, de tramway et de train ont été suspendus, et à l'aéroport 135 vols ont été annulés. Les services publics et la quasi-totalité des commerces ont fermé, anticipant le renforcement des vents dans l'après-midi.

C'est la côte ouest irlandaise qui devrait être la plus touchée. L'Irlande du Nord est quant à elle placée en vigilance organe par les services météorologiques britanniques. D'autres zones du Royaume-Uni, notamment le Pays de Galles, l'Écosse ainsi qu'une partie de l'Angleterre, sont en "alerte jaune" pour lundi et mardi. C'est le niveau d'alerte le moins élevé. 

Robin Verner, avec AFP