BFMTV

Une otage britannique tuée par ses ravisseurs en afghanistan

Linda Norgrove, 36 ans, une travailleuse humanitaire britannique enlevée le mois dernier en Afghanistan, a été tuée par ses ravisseurs lors d'un raid lancé par l'armée américaine parce que sa vie était considérée comme étant en grand danger. Plusieurs ins

Linda Norgrove, 36 ans, une travailleuse humanitaire britannique enlevée le mois dernier en Afghanistan, a été tuée par ses ravisseurs lors d'un raid lancé par l'armée américaine parce que sa vie était considérée comme étant en grand danger. Plusieurs ins - -

par Mohammed Abbas LONDRES (Reuters) - Une travailleuse humanitaire britannique enlevée le mois dernier en Afghanistan a été tuée par ses ravisseurs...

par Mohammed Abbas

LONDRES (Reuters) - Une travailleuse humanitaire britannique enlevée le mois dernier en Afghanistan a été tuée par ses ravisseurs lors d'un raid lancé par l'armée américaine parce que sa vie était considérée comme étant en grand danger, a annoncé samedi le secrétaire au Foreign Office, William Hague.

Plusieurs insurgés ont été tués vendredi lors de cette tentative de libération de Linda Norgrove, 36 ans.

Elle avait été enlevée le 26 septembre avec trois de ses collègues afghans dans la province de Kunar, une région montagneuse aux mains des taliban, à la frontière avec le Pakistan. Son enlèvement avait été soumis à un blackout des médias afin de ne pas faire monter sa "valeur" aux yeux des ravisseurs.

Selon une source proche du Foreign Office, l'opération de secours a été lancée par des forces américaines et aucun soldat britannique n'y a participé. Des médias ont rapporté que le raid avait été monté par des forces spéciales américaines.

"GRAVEMENT MENACÉE"

Hague a indiqué sans autre précision que la Grande-Bretagne avait coopéré avec ses alliés pour intervenir à la suite d'informations selon lesquelles la vie de Linda Norgrove était en danger.

"La responsabilité de cette issue tragique incombe totalement aux preneurs d'otages", a dit Hague.

"Dès le moment où ils l'ont enlevée, sa vie était gravement menacée. Etant donné qui la détenait et le danger dans lequel elle était, nous avons jugé qu'une tentative de la libérer constituerait pour Linda la meilleure chance (de s'en sortir)".

Il n'a pas été précisé si les taliban étaient à l'origine de l'enlèvement.

Cette année a été la plus violente depuis le début de la campagne contre les taliban afghans, il y a neuf ans. En août, des individus armés ont tué huit membres étrangers d'une équipe médicale, dont la Britannique Karen Woo.

Née à Sutherland, dans le nord de l'Ecosse, Linda Norgrove était directrice régionale d'un projet d'USAID destiné à créer des emplois et à stimuler l'économie, projet jugé essentiel pour détourner la population des taliban. Elle parlait le dari, version afghane du persan.

Une précédente mission de sauvetage d'un otage étranger avait été critiquée l'an dernier. L'opération visant à libérer le Britannique Stephen Farrell, reporter au New York Times, avait causé la mort de son collègue afghan et d'un soldat britannique.

Nicole Dupont pour le service français