BFMTV

Trump veut installer des armes nucléaires américaines en Corée du Sud pour effrayer Pyongyang

Donald Trump lors d'une réunion de sécurité le 10 août 2017 dans le New Jersey.

Donald Trump lors d'une réunion de sécurité le 10 août 2017 dans le New Jersey. - Nicholas Kamm - AFP

Selon Le Canard enchaîné, Washington discute avec Séoul de la possibilité d'installer un dépôt d'armes nucléaires tactiques américaines en territoire sud-coréen pour intimider le belliqueux voisin du nord.

Ce mardi, les Etats-Unis ont annoncé leur intention de sanctionner huit banques nord-coréennes et 26 ressortissants de l'Etat communiste. Plus offensif, le président Donald Trump a même lancé, lors d'une conférence de presse ce même jour: "Nous sommes tout à fait prêts pour l'option militaire et elle pourrait être dévastatrice." Le correspondant de BFMTV aux Etats-Unis, Jean-Bernard Cadier, s'en est fait l'écho sur Twitter.

Séoul ne sait trop quoi penser

Dans la discrétion des discussions bilatérales americano-sud-coréennes et des couloirs de Washington, une autre option est à l'étude pour calmer les ardeurs du dictateur nord-coréen Kim Jong-Un, souligne Le Canard enchaîné dans son édition à paraître ce mercredi. L'administration américaine, de concert avec des généraux qui y sont favorables, envisage de placer en territoire sud-coréen un dépôt d'armes nucléaires tactiques. Il s'agit plus précisément d'un arsenal de bombes B61. Pour entreposer ce délicat ensemble, il faudrait construire de nouvelles infrastructures. Négociations, constructions éventuelles pourraient cependant prendre deux à trois ans, si le plan venait à être adopté. 

Division en Corée du sud

Mais selon l'hebdomadaire français, les services de renseignement français ont signalé à l'Elysée que le gouvernement de Séoul se divisait autour de cette idée. Le président Moon Jae-In s'y oppose même, étant plus en faveur de l'ouverture de négociations portant sur la dénucléarisation des deux Etats coréens. Le département d'Etat américain est lui-même réservé sur le scénario d'un dépôt nucléaire venu des Etats-Unis en Corée du sud. 

Il existe une autre hypothèse: des bombardiers américains pourraient, selon un roulement, quitter leurs pistes de l'île de Guam pour rallier pendant quelques semaines les tarmacs sud-coréens dissuadant ainsi, d'une autre manière, le régime de Pyongyang. 

Robin Verner