BFMTV

"Théoriquement", des hackers russes ont pu mener des attaques lors d'élections, admet Poutine

Oliver Stone et Vladimir Poutine en voiture.

Oliver Stone et Vladimir Poutine en voiture. - Capture d'écran YouTube d'une vidéo Showtime

Lors de l'ouverture du Forum économique de Saint-Pétersbourg, Vladimir Poutine a concédé qu'il était envisageable que des hackers russes aient mené, de leur propre initiatives, des attaques informatiques contre les pays occidentaux. Il a nié toute implication de l'Etat russe.

Le chef d'Etat russe s'est exprimé devant la presse ce jeudi, à l'occasion de l'ouverture du Forum économique de Saint-Pétersbourg, comme le rapporte ici Reuters. Après qu'un média lui a demandé si la Russie était susceptible de chercher à influencer la campagne pour les élections fédérales allemandes, qui se tiendront le 24 septembre prochain, il a répondu: "Des hackers voient les choses d’un œil de patriote, ils commencent à apporter leur propre contribution à ce qu’ils estiment être une juste cause contre ceux qui parlent mal de la Russie. Est-ce possible? Théoriquement oui."

L'Etat n'est "pas impliqué"

Cette question lui a été posée alors que la Russie est soupçonnée d'avoir cherché à peser sur la dernière présidentielle américaine dans l'optique de faire élire Donald Trump, ou même de s'en être pris en sous-main à la présidentielle française. Après avoir fait cette concession toute théorique, il a à nouveau rejeté la possibilité que l'Etat russe soit lié à d'éventuelles attaques.

Il a même déclaré: "Au niveau d’un Etat, nous n’avons pas été impliqués dans ces attaques informatiques, et nous n’avons pas l’intention de l’être un jour. C’est plutôt le contraire d’ailleurs, nous essayons de les combattre dans notre pays." Au cours de son intervention, il a notamment comparé les hackers à des artistes "à l'esprit libre". Toutefois, il doute que des tentatives de manipulations informatiques puissent changer quoi que ce soit à un scrutin.

R.V.