BFMTV

Royaume-Uni: vers une quarantaine imposée aux personnes arrivant de l'étranger

Faire fonctionner le réseau de transports publics londonien coûte 600 millions de livres par mois.

Faire fonctionner le réseau de transports publics londonien coûte 600 millions de livres par mois. - Tolga Akmen - AFP

Boris Johnson doit annoncer, selon la presse britannique, une quarantaine imposée pour les personnes entrant au Royaume-Uni. Y compris les frontaliers français ou les britanniques de retour de l'étranger.

Le Royaume-Uni est l'un des pays les plus touchés par la crise sanitaire du coronavirus. Boris Johnson, lui même infecté au Covid-19 pendant cette crise, doit annoncer ce dimanche, selon le Times, des mesures pour poursuivre la lutte contre la propagation de l'épidémie. 

Parmi les éléments importants qui doivent être annoncés: les voyageurs arrivant au Royaume-Uni devront être mis en quarantaine pendant deux semaines à l'arrivée sur le territoire. Cela concerne aussi les citoyens britanniques qui rentreraient au pays, et les frontaliers, dont les Français, qu'ils arrivent par avion, bateau ou par l'Eurostar. Ces mesures doivent démarrer dès ce mois de mai selon la BBC, et excluent simplement les personnes arrivant d'Irlande ou de l'Île de Man. 

Les personnes en quarantaine devront rester chez elle ou sur leur lieu de séjour, et la police sera amenée à procéder à des vérifications ponctuelles de l'adresse donnée par les voyageurs seront effectuées, avec des sanctions possibles, de l'amende de 1.000 livres (1.100 euros) à l'expulsion. 

Boris Johnson doit s'exprimer dimanche dans une allocution sur un éventuel assouplissement du confinement en Angleterre, décrété le 23 mars, mais qui s'annonce d'ores et déjà très limité. 

Ivan Valerio, avec AFP