BFMTV

Royaume-Uni: une chaîne d'info lance une version 100% sans Brexit pour offrir une "pause" aux Britanniques

Un reporter de Sky News attire l'attention d'un manifestant anti-Brexit devant le Palais de Westminster, à Londres, le 15 novembre 2018 (photo d'illustration)

Un reporter de Sky News attire l'attention d'un manifestant anti-Brexit devant le Palais de Westminster, à Londres, le 15 novembre 2018 (photo d'illustration) - Adrian Dennis / AFP

Cette nouvelle chaîne doit commencer à émettre mercredi, alors que Boris Johnson est en plein dans les négociations pour trouver un accord de sortie de l'UE.

Après des mois de discussions, un accord n'a toujours pas été trouvé entre le Royaume-Uni et le Royaume-Uni. Et certains Britanniques ne peuvent plus en entendre parler. Pour les satisfaire, la chaîne d'information Sky News a a annoncé le lancement ce mercredi d'une nouvelle antenne garantie sans Brexit, "Sky News Brexit-Free", qui fonctionnera de 17 à 22 heures du lundi au vendredi

Si cette chaîne permettra aux téléspectateurs de ne plus entendre parler de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, l'antenne principale de Sky News continuera de parler du Brexit, tout comme du reste des sujets traités habituellement.

"La nouvelle chaîne proposera simplement aux gens de prendre une pause du Brexit, d'appliquer un filtre aux titres de l'antenne, et d'entendre parler de sujets éloignés de Westminster et de Bruxelles, en mettant l'accent sur un journalisme original et percutant", a expliqué le directeur de Sky News, John Ryley.

Un tiers des Britanniques éviteraient les médias

Il faut dire que depuis le référendum du 23 juin 2016 qui a permis la victoire du camp voulant quitter l'UE, les rebondissements autour du Brexit occupent une place importante dans les médias au Royaume-Uni. Ces derniers mois et dernières semaines, Londres tente toujours de trouver un accord de sortie en négociant avec Bruxelles. Boris Johnson, l'actuel Premier ministre, espère ainsi éviter un "no deal" avant la date limite du 31 octobre.

Mais selon Sky News, une étude publiée cet été montrait qu'un tiers des citoyens évitent totalement les médias, et que plus de 70% blâment le Brexit pour ce désamour. Le traitement de l'actualité aurait un impact négatif sur 60% des sondés, 40% se sentant impuissants face aux événements.

Julia Galan