BFMTV

Pour le président sud-coréen, l'accord de Singapour "mettra fin à la Guerre froide"

Le président sud-coréen Moon Jae-In en conférence de presse, le 30 juin 2017 à Washington -

Le président sud-coréen Moon Jae-In en conférence de presse, le 30 juin 2017 à Washington - - Brendan Smialowski, AFP/Archives

Le président sud-coréen Moon Jae-in a décalé une réunion ce mardi matin pour pouvoir regarder les premières images de la rencontre entre Kim Jong-un et Donald Trump.

Le président sud-coréen Moon Jae-in a salué ce mardi l'accord de Singapour comme un "évènement historique ayant mis fin à la Guerre froide".

"L'accord de Santosa du 12 juin restera dans l'Histoire mondiale comme un évènement ayant mis fin à la Guerre froide", a déclaré Moon Jae-in après la rencontre historique entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un.

Tourner la page "d'un passé sombre"

Il a rendu hommage à Kim Jong Un et à Donald Trump pour leur "courage et leur résolution", permettant selon lui aux deux Corées de tourner la page d'un "passé sombre, fait de guerre et de confrontations".

Le sommet entre Donald Trump et Kim Jong Un relance les espoirs d'une fin officielle de la guerre de Corée, qui s'était achevée en 1953 par un armistice mais non par un traité de paix.

Les racines de ce conflit remontent à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Après le départ de l'occupant japonais en 1945, la Corée est divisée en deux zones: l'une dans le nord sous influence soviétique et l'autre dans le sud sous protection américaine, en faisant aujourd'hui un legs de la Guerre froide.

M. F. avec AFP