BFMTV

Panama papers: 12 chefs d'Etat impliqués dans le scandale d'évasion fiscale

-

- - -

Le scandale est planétaire. Des millions de documents révèlent un phénomène d'évasion fiscale inédit. 12 chefs d'Etat, dont cinq en activité, sont directement impliqués.

L'affaire dite des "Panama papers" fait trembler les gouvernements du monde entier. Parmi les centaines de personnalités citées dans ce scandale mondial d'évasion fiscale, on trouve les noms de 12 chefs d'Etat. Cinq d'entre eux sont encore en activité, et pourraient bien payer les conséquences de ces révélations.

Ils dirigent toujours leur pays

Parmi les dirigeants encore en activité qui ont profité des largesses du Panama en matière d'évasion fiscale, on trouve le président argentin Mauricio Macri, le premier ministre islandais Sigmundur Davíð Gunnlaugsson, le président ukrainien Petro Poroshenko, le président des Emirats Arabes Unis et émir d'Abu Dhabi Khalifa bin Zayed bin Sultan Al Nahyan, le roi d'Arabie Saoudite Salman al Saud et le président russe Vladimir Poutine.

Tous ont profité, via le cabinet panaméen Mossack Fonseca, spécialiste de la domiciliation de sociétés offshore, de lois panaméennes pour déplacer dans ce paradis fiscal une partie de leur patrimoine, échappant ainsi à l'impôt de leur pays.

Les anciens chefs d'Etat

Outre les présidents encore en activité, d'autres qui ne sont plus en fonction aujourd'hui sont également cités. Parmi eux, on retrouve un ancien premier ministre géorgien, un ex-président soudanais ou encore un ancien émir du Qatar.

Certaine personnalités sont également impliquées par l'intermédiaire de leur entourage. Il en va ainsi de la famille du Premier ministre de l'Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, ou du roi du Maroc Mohamed VI. Pour l'instant, la seule personnalité politique française dont le nom a été révélé n'est autre que Jérôme Cahuzac, ancien ministre du budget et déjà mis en cause en France pour avoir possédé un compte en Suisse.

Paul Aveline