BFMTV

L'Arabie saoudite presse l'Iran de changer de politique régionale

Adel Al-Jubeir, ministre saoudien des Affaires étrangères

Adel Al-Jubeir, ministre saoudien des Affaires étrangères - Joyce Nalrchayan - AFP

Le ministre saoudien des Affaires étrangères a pressé ce lundi l'Iran de changer sa politique dans la région, prévenant que Ryad userait de "toute sa puissance" pour contrer ce pays qu'il a dénoncé comme un "Etat colonisateur".

"Nous espérons que l'Iran changera de politique et renoncera à ses ingérences dans les affaires des Etats de la région, dont le Liban, la Syrie, l'Irak et le Yémen", a déclaré Adel Jubeir lors d'une conférence de presse avec son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier.

Le ministre allemand effectue une visite à Ryad dans le cadre d'une tournée qui l'a mené auparavant à Téhéran. L'Iran et l'Arabie saoudite sont les deux principales puissances rivales de la région. M. Jubeir a ajouté qu'"il est difficile d'avoir des relations positives" avec Téhéran "tant que l'Arabie saoudite et son peuple sont la cible d'une agression continue".

L'Iran, un "état colonisateur"

"Nous sommes soucieux de faire face à toutes les actions iraniennes et userons de toute notre puissance politique, économique et militaire pour défendre notre territoire et notre peuple", a-t-il averti. Il a dans ce contexte dénoncé l'Iran comme "un Etat colonisateur" en Syrie, sommant la République islamique de "retirer (ses hommes) de la Syrie, de cesser de fournir des armes au régime de Bachar al-Assad et de retirer les milices chiites, comme celles du Hezbollah (libanais) qu'elle a déployées en Syrie". Sinon, "il est difficile que (l'Iran) puisse jouer un rôle" dans un règlement de la crise syrienne, a conclu le ministre saoudien, dont le pays soutient l'opposition syrienne qui combat le régime de Damas, lequel est soutenu par Téhéran.

la rédaction avec AFP