BFMTV

Migrants à Calais: la France selon les tabloïds britanniques

Metro UK a appelé au boycott de la France  vendredi.

Metro UK a appelé au boycott de la France vendredi. - Twitter - @OnArthur - Montage BFMTV.com

Après s'être livré à un très virulent french bashing, jeudi, les tabloïds britanniques se sont adonnés, une nouvelle fois, à leur sport favori ce vendredi. Le quotidien gratuit Metro UK a même appelé au boycott de la France pour protester contre sa gestion de la crise des migrants à Calais.

Après s'être déchaînés, jeudi, contre la France, jugée couarde et irresponsable dans sa gestion de la crise des migrants à Calais, les tabloïds britanniques ont remis le couvert ce vendredi. Alors que de nombreux migrants ont encore tenté, dans la nuit de jeudi à vendredi, de s'introduire sur le site du tunnel sous la Manche, le quotidien gratuit Metro UK a appelé… au boycott de la France. "Le problème vient des frontières françaises, pas anglaises", écrit le quotidien gratuit, cinglant, en pleine page de son édition papier vendredi. 

Après avoir tiré à boulets rouges sur le comportement "déplorable" des Français jeudi, le Daily Mail a publié vendredi un billet de journalisme-fiction, imaginant la réaction de deux journalistes français face à une arrivée massive de migrants clandestins en France depuis l'Angleterre.

"Sacre bleu [en français, ndlr]! Les Anglais envoient des migrants en France", persifle le tabloïd, relatant "la plus grande invasion depuis le D-Day" décrite par le journaliste imaginaire Roger Rosbif. "Pendant des années, nous avons renvoyé chez eux des soit disant demandeurs d'asile ou nous les avons envoyés en Angleterre. Qu'est-ce qui a changé?", s'interroge-t-il.

"Voici pourquoi c'est la faute des Français"

La veille, le Daily Mail avait titré en une "Envoyez l'armée", avant de consacrer cinq pages à la crise des migrants à Calais". "Nous avons empêché Hitler d'entrer. Pourquoi nos faibles gouvernants n'arrivent pas à stopper quelques milliers de migrants exténués?", s'interrogeait le quotidien populaire en pages intérieures. "Voici pourquoi c'est la faute des Français", titrait un autre article du tabloïd, reprochant notamment à la France son "cynisme".

Des attaques qui avaient fait bondir Bernard Cazeneuve, jeudi, à sa sortie du conseil des ministres.

"Les outrances, les excès, les insultes (des tabloïds) n'ont jamais réglé aucun problème de dimension humanitaire", avait déclaré le ministre de l'Intérieur. "Nous n'avons aucune leçon à recevoir d'aucune sorte quant à la mobilisation des moyens mis en oeuvre par le gouvernement français".

"Envoyez l'armée pour stopper l'invasion des migrants"

Le Sun, quotidien le plus lu en Grande-Bretagne, a rivalisé de métaphores parfois hasardeuses. "Coquelles a besoin de plus de muscles", britanniques bien sûr, a souligné le tabloïd, ajoutant que "l'anarchie à Calais est une plaie purulente à la face de l'Europe".

"La France n'y est pas. Ses policiers sont dépassés et ils préfèrent de toute façon nous refiler la responsabilité", a poursuivi le Sun, qui a fait livrer des pizzas aux routiers et automobilistes bloqués sur les autoroutes du Kent.

"Envoyez l'armée pour stopper l'invasion des migrants", titrait aussi jeudi le Daily Express. Pour le tabloïd, qui a soutenu Nigel Farage et son parti europhobe Ukip aux dernières élections législatives, il est "évident que les Français ont échoué à contrôler les migrants en maraude".

Le ton était un peu plus mesuré, du côté des quotidiens comme le Times, le Guardian ou l'Independent, même si le Daily Telegraph a relayé aussi des appels à envoyer des soldats en France.

Caroline Piquet, avec AFP