BFMTV

Le réalisateur Francis Ford Coppola prend la défense de son ami Carlos Ghosn

Ami depuis plusieurs années avec Carlos Ghosn, le réalisateur américain a accordé un entretien à BFMTV. Francis Ford Coppola relativise notamment le train de vie de l'ex-patron de Renault-Nissan, assigné à résidence au Japon.

Ce n'est pas une conversation secrète, loin de là. C'est publiquement que Francis Ford Coppola a choisi d'assurer, sur BFMTV, la défense de son ami Carlos Ghosn, anciennement patron de Renault-Nissan et désormais déchu.

L'ex-ponte du monde de l'automobile est désormais assigné à résidence au Japon où il avait d'abord été arrêté en novembre 2018. Il a, depuis lors, accompli une centaine de jours de prison. Logé dans un appartement tokyoïte, Carlos Ghosn n'a pas le droit d'entrer en contact avec sa femme ou ses enfants. Poursuivi notamment pour dissimulation de revenus et abus de confiance, il encourt 10 ans de prison pour le premier chef d'accusation et 15 ans pour le second. Son ami cinéaste a eu l'occasion de sonder son état d'esprit: "J’ai pu lui parler brièvement par téléphone. Je lui ai dit que ses conditions de vie me préoccupaient. Et je sais à quel point il aimerait parler à sa femme. Il m’a dit que c’était très difficile à vivre". 

Le plaidoyer de Francis Ford Coppola

Il a assuré ne rien avoir constaté d'étrange dans le train de vie de Carlos Ghosn, qu'il connaît depuis que le nom de ce dernier avait circulé pour prendre la tête de General Motors:

"Je ne connais pas tous les détails mais je suis sûr d’une chose. Son mode de vie est le même que celui de tous les dirigeants de cette envergure que je connais. Ceux qui possèdent Fiat, Chrysler, General Motors, ne mènent pas une meilleure vie que celle de Carlos Ghosn mais pas moins bonne j’en suis certain. (...) J’essaye de prendre du recul sur la situation. Je ne blâme ni le Japon ni la France. J’ai l’impression qu’ils sont vraiment les gros puissants, loin de l’être humain Carlos Ghosn, de ses problèmes familiaux, de la distance avec sa femme, ses enfants."

D'après le metteur en scène, c'est la réussite de Nissan qui a provoqué la chute de l'homme d'affaires. "Nissan est une entreprise énorme désormais. Le problème réside peut-être dans le fait que les Japonais se disent : ‘Pourquoi une entreprise aussi énorme doit être contrôlée par une plus petite entreprise française comme Renault’", a posé Francis Ford Coppola avant d'enchaîner: "Et emprisonner Carlos Ghosn est sûrement un moyen de l’empêcher de participer aux différentes discussions autour de ces entreprises."

Robin Verner