BFMTV

Le monde rend hommage à Elie Wiesel, mémoire de l'Holocauste

-

- - Bertrand Langlois - AFP

Elie Wiesel s'est éteint. Survivant de Buchenwald et d'Auschwitz, Prix Nobel de la Paix, l'écrivain est mort à l'âge de 87 ans. Les dirigeants du monde entier ont tenu à saluer sa mémoire.

La nuit l'a finalement rattrapé. Elie Wiesel avait survécu à l'enfer des camps d'extermination et raconté son histoire, notamment dans "La Nuit", récit autobiographique paru en 1956. Inlassable passeur de mémoire, l'écrivain juif, qui vivait aux Etats-Unis, est décédé samedi soir

Le "héros du peuple juif"

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a salué sa mémoire, estimant dans un communiqué qu'il était "un rayon de lumière et un exemple d'humanité qui croit en la bonté de l'Homme". "Elie, maître des mots, a exprimé par sa personnalité unique et ses livres fascinants la victoire de l'humanité sur la cruauté et le mal", a ajouté le Premier ministre.

"Durant les années sombres de l'Holocauste, au cours desquelles ont péri six millions de nos frères et soeurs, Elie Wiesel était un rayon de lumière et un exemple d'humanité (...)", a souligné le dirigeant israélien à propos de celui qui a sillonné le monde pour perpétuer la mémoire de la Shoah.

De son côté le président israélien Reuven Rivlin a salué "un héros du peuple juif" et souligné que "l'Etat d'Israël et le peuple juif pleurent avec amertume la mort d'Elie Wiesel". 

La France et les Etats-Unis réagissent

"Elie n'était pas seulement le plus célèbre survivant de la Shoah, il était un mémorial vivant", a déclaré le président américain Barack Obama qui avait rencontré plusieurs fois l'écrivain. "Sa vie et la force de son exemple nous poussent à être meilleurs" a ajouté le pensionnaire de la Maison Blanche. 

François Hollande a quant à lui honoré "la mémoire d'un grand humaniste, inlassable défenseur de la paix". Bernard Cazeneuve a également réagi par un communiqué dans lequel il rappelle le combat d'Elie Wiesel "contre les forces de l'oubli et de l'indifférence".