BFMTV

Le journaliste Loup Bureau a été libéré de sa prison en Turquie

Soupçonné par la Turquie d'appartenir à "une organisation terroriste armée", le jeune journaliste avait été arrêté le 1er août dernier.

En prison en Turquie depuis le 1er août dernier, le journaliste français Loup Bureau va être libéré prochainement, annonce son avocat Martin Pradel sur Twitter.

Une information confirmée par l'organisation Reporters sans frontières (RSF).

"Un grand soulagement", estime Macron

Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, s'est rendu jeudi à Ankara, où il avait plaidé auprès de son homologue turc ainsi que du président turc Erdogan, pour le retour en France de Loup Bureau. Un voyage capital, fait remarquer Christophe Deloire, président de RSF.

Emmanuel Macron a salué vendredi après-midi la libération à venir du jeune journaliste, et évoque "un grand soulagement".

"Surpris, soulagé mais prudent"

Loup Bureau, étudiant en journalisme à Bruxelles, avait été interpellé le 26 juillet à la frontière entre l'Irak et la Turquie, après que des photos le montrant en compagnie de combattants kurdes syriens des YPG (un mouvement considéré comme une organisation "terroriste" par Ankara) eurent été trouvées en sa possession. Il avait été placé en détention provisoire le 1er août pour soupçon d'appartenance à "une organisation terroriste armée".

Son père, Loïc Bureau, a pu lui parler une trentaine de minutes au téléphone. "Je l'ai senti surpris, soulagé, mais en même temps prudent", a-t-il témoigné. "Loup a été libéré. Tant qu'il n'est pas à Paris, il se dit qu'ils peuvent changer d'avis". Loup Bureau doit "a priori" rentrer samedi soir à Paris "vers 22 heures", selon son père, qui ira l'accueillir avec sa femme. 

La justice turque avait rejeté à deux reprises une demande de libération conditionnelle du journaliste âgé de 27 ans, habitué des terrains de guerre.