BFMTV

L'ouragan Dorian risque de frapper les Bahamas dès ce dimanche

Sur place, les habitants ont reçu la consigne de stocker de l'eau, des vivres et d'éventuels traitements de santé.

Classé catégorie 4 sur une échelle de 5, l'ouragan Dorian a ce samedi changé de trajectoire et pourrait finalement épargner la Floride. En revanche, les Bahamas devraient quant à elles être sérieusement touchées dès la fin de ce week-end.

Selon les dernières prévisions du Centre national des ouragans américain (NHC), Dorian devrait continuer à progresser vers l'ouest au cours du week-end avant de piquer vers le nord en longeant les côtes du "Sunshine State".

"Beaucoup de mouvement, très difficile à prédire", a résumé Donald Trump dans un tweet, soulignant que la Géorgie, la Caroline du Sud et la Caroline du Nord pourraient désormais se retrouver en première ligne.
Le président américain, qui a annulé le voyage qu'il devait effectuer en Pologne ce week-end, suivait samedi l'évolution de la situation depuis son golf de Virginie, sur les bords du Potomac. "C'est l'un des ouragans les plus puissants (...) depuis des décennies. Soyez prudents!", a-t-il lancé.

Aux Bahamas, qui devraient être frappées dimanche, le Premier ministre Hubert Minnis a lancé un appel à la mobilisation. "Ceux qui ne veulent pas évacuer se mettent en grand danger", a-t-il prévenu. "Je vous en conjure: ne soyez pas insensé et n'essayez pas de braver l'ouragan."

"Soyez prudents!"

Le Premier ministre Hubert Minnis a lancé un appel à la mobilisation. "Ceux qui ne veulent pas évacuer se mettent en grand danger. Je vous en conjure: n'essayez pas de braver l'ouragan".

"Les gens s'inquiètent d'une montée des eaux, tout est tellement plat aux Bahamas", soulignait Lucy Worboys, habitante de la capitale, Nassau. La rentrée de ses enfants, explique-t-elle, a été repoussée de lundi à mercredi, possiblement jeudi.

États d'urgence

En Floride, certains ont commencé à évacuer vers des zones jugées plus sûres, mais la majorité d'entre eux était dans l'expectative.

Les dernières projections éloignent la perspective de dégâts majeurs au niveau de la station balnéaire de West Palm Beach où Donald Trump possède son célèbre club de golf de Mar-a-Lago, qu'il surnomme sa "Maison Blanche d'hiver".

Sur place, les habitants ont reçu la consigne de stocker de l'eau, des vivres et d'éventuels traitements de santé permettant de tenir au moins une semaine.

L'état d'urgence a été déclaré en Floride et dans une douzaine de comtés de l'Etat de Géorgie. Cette mesure permet de mieux mobiliser les services publics de l'Etat et de recourir si besoin à l'aide fédérale.

Selon un officier coordonnant les secours, 12.000 soldats se trouvent actuellement en Floride en attendant l'arrivée de Dorian.

Hugo Septier avec AFP