BFMTV

L'Europe au chevet de l'Inde, en proie à une flambée épidémique

Des ambulances transportant des personnes décédées du Covid-19 attendent devant un crématorium à Bangalore en Inde, le 21 avril 2021

Des ambulances transportant des personnes décédées du Covid-19 attendent devant un crématorium à Bangalore en Inde, le 21 avril 2021 - Manjunath Kiran © 2019 AFP

Alors que les chiffres des contaminations en Inde battent de tristes records, l'Allemagne, l'Angleterre et l'Union européenne ont annoncé des mesures de soutien d'urgence.

Alors que l'Inde subit une flambée épidémique record, avec 350.000 nouveaux cas de Covid-19 enregistrés ces dernières 24h, plusieurs pays européens ont annoncé des mesures de soutien d'urgence pour contenir cette catastrophe.

La chancelière allemande Angela Merkel a ainsi annoncé dimanche que l'Allemagne allait apporter un "soutien urgent" à l'Inde.

"Au peuple indien, je veux exprimer toute ma sympathie face à la terrible souffrance que le Covid-19 inflige à nouveau à la population", a déclaré Angela Merkel. Le combat contre la pandémie est notre combat à tous. L'Allemagne est solidaire de l'Inde et prépare d'urgence une mission d'aide"

Son annonce a été suivie une heure plus tard par celle de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Sur Twitter, elle a déclaré que l'Union européenne allait activer son Mécanisme européen de protection civile en réponse à la situation en Inde.

"Nous sommes pleinement solidaires du peuple indien", a-t-elle ajouté.

Enfin, Londres a également annoncé une aide d'urgence pour l'Inde, avec l'envoi de plus de 600 équipements médicaux.

"Nous continuerons de travailler avec le gouvernent indien durant cette période difficile", a déclaré le Premier ministre britannique Boris Johnson dans un message posté sur Twitter.

De son côté, l'Inde a pris de nouvelles mesures contre le Covid-19, qui a provoqué 2.767 nouveaux morts dans le pays ces dernières 24h. Sa capitale New Delhi, qui compte 20 millions d'habitants, a ainsi prolongé d'une semaine un confinement débuté le 19 avril.

Fermeture des frontières

Dans le même temps, plusieurs pays européens ont décidé de restreindre la venue de voyageurs en provenance d'Inde, pour limiter les risques que la flambée épidémique ne se répande au sein de leurs frontières.

C'est le cas de l'Allemagne, qui a annoncé dimanche qu'elle avait classé l'Inde en zone à haut risque.

"La nouvelle mutation du virus découverte en Inde nous inquiète beaucoup. Pour ne pas mettre en danger notre campagne de vaccination, nous devons nettement réduire le trafic de voyageurs avec l'Inde", a déclaré le ministre allemand de la Santé Jens Spahn.

Seuls les citoyens allemands pourront désormais voyager depuis l'Inde vers l'Allemagne. Ils devront également présenter un test de dépistage négatif et se mettre en quarantaine pour 14 jours immédiatement après leur arrivée.

Des mesures similaires ont été prises par l'Italie.

"J'ai signé aujourd'hui une nouvelle ordonnance qui interdit l'entrée en Italie aux personnes qui ont été ces 14 derniers jours en Inde", a écrit sur Facebook le ministre de la Santé Roberto Speranza.
Samuel Kahn