BFMTV

Immigration: "La pire crise de réfugiés depuis la seconde guerre mondiale"

Le Commissaire européen à l'Immigration Dimitris Avramopoulos.

Le Commissaire européen à l'Immigration Dimitris Avramopoulos. - Emmanuel Dunand - AFP

Le commissaire européen pour la migration, les affaires intérieures et la citoyenneté, Dimitris Avramopoulos, est revenu dans son pays d'origine afin de rencontre le ministre grec de l'Intérieur et aborder le sujet problématique de l'accueil des migrants en Grèce.

"Aujourd'hui, le monde se trouve confronté à la pire crise de réfugiés depuis la seconde guerre mondiale", a déclaré le commissaire européen pour la migration, les affaires intérieures et la citoyenneté, Dimitris Avramopoulos, vendredi à Bruxelles. De retour de son pays d'origine la veille, le commissaire grec s'est entretenu avec le ministre grec de l'Intérieur au sujet de l'arrivée importante de migrants et réfugiés dans l'île Kos.

Presque 50.000 migrants en un mois

La Grèce a connu une très forte augmentation des arrivées de migrants en juillet. "Presque 50.000 migrants sont arrivés en juillet, comparé à moins de 6.000 l'année dernière au même mois", a expliqué l'ancien maire d'Athènes, Dimitris Avramopoulos. Il précise que "le problème n'est pas grec, il est européen. Aucun pays d'Europe ne peut répondre seul à cette question, que ce soit un grand ou un petit pays".

Plus de 7.000 migrants et réfugiés, principalement originaires de Syrie et d'Afghanistan, sont arrivés sur l'île de Kos, en Mer Egée. La Grèce a dépêché des renforts policiers pour éviter les débordements, mais ne parvient pas à gérer la situation et des tensions avec les forces de l'ordre ont émergé.

2,4 milliards d'euros débloqués jusqu'en 2020

Afin de répondre aux difficultés des États face aux flux migratoires, la Commission européenne a approuvé, ce mois-ci, 23 programmes pluriannuels au titre de fonds sur les migrations et la sécurité intérieure. Le financement total alloué s'élève à près de 2,4 milliards d'euros pour une période courant jusqu'en 2020.

Dans ce cadre, le commissaire européen avait annoncé lundi dernier que la Grèce recevrait environ 474 millions d'euros. "Comme le Premier ministre Alexis Tsipras l'a déjà confirmé la semaine dernière, la Grèce est en train de mettre en place une autorité de gestion pour ces fonds. Une fois formalisée, le premier versement de 30 millions d'euros sera effectué sous 4 à 5 jours", a expliqué le commissaire européen.

Un plan d'urgence

De plus, la Commission européenne s'est engagée à mettre en œuvre une procédure accélérée afin de répondre au plus tôt à la demande grecque de fonds d'urgence d'un montant de 2,74 millions d'euros. La Grèce devrait également demander l'enclenchement du mécanisme de protection civile, qui permet d'apporter une assistance humanitaire. Cette assistance peut inclure un soutien matériel, de l'expertise, de l'équipement spécifique et des interventions en équipe.

"Si la Grèce le déclenche nous réagirons immédiatement", a affirmé Dimitris Avramopoulos. "J'en appelle à tous les États membres de l'Union pour répondre rapidement à cet appel", a-t-il ajouté. La Commission est d'ailleurs toujours en attente de la contribution de la plupart des États dans le budget des opérations Triton et Poséidon, pour sauver les migrants dans la mer Méditerranée.

Le commissaire européen a lui aussi rappelé que le problème était européen, citant la situation "très délicate et compliquée" à Calais. L'ancien ministre grec a déclaré son intention de s'y rendre dans les prochains jours, en présence des ministres français et britannique de l'Intérieur.

Jérôme Quéré