BFMTV

Immense vague de solidarité après le séisme en Italie

Des secouristes à pied d'oeuvre à Amatrice en Italie, le 25 août 2016.

Des secouristes à pied d'oeuvre à Amatrice en Italie, le 25 août 2016. - MARIO LAPORTA - AFP

Le bilan est pour le moment de 267 morts en Italie, après le séisme ayant frappé le centre de la péninsule dans la nuit du 24 août. Pour aider les population touchées, dons et volontaires affluent vers les régions sinistrées.

67Le séisme qui a ravagé le centre de l’Italie, dévastant au moins quatre villages (Amatrice et Accumoli dans le Latium, et Pescara del Tronto et Aquarta dans les Marches) a fait au moins 267 morts. Cette catastrophe suscite une vague de soutiens et de solidarités hors-norme dans la péninsule italienne.

Alors que le gouvernement a mobilisé l’armée pour porter secours aux populations touchées, l’appel au don du sang véhiculé par les institutions reçu un large écho. Les volontaires ont ainsi permis de constituer des réserves suffisantes pour venir en aide aux 400 blessés comptabilisés.

"Anges sur deux roues" et volontaires à pied d'oeuvre

Des motards bénévoles, surnommés des "anges sur deux roues", parcourent les routes des provinces sinistrées pour apporter des vivres, des médicaments ou simplement des nouvelles aux locaux. Au-delà, les volontaires, de tous âges et de tous horizons, ont afflué dans la zone du drame. Et ils ne ménagent pas leurs efforts.

En plus d’aider les pompiers, de participer à diverses tâches de secours, aux recherches, ils retroussent leurs manches pour mettre en place les villages de toile pouvant accueillir quelques unes des 2.500 personnes privées de toit.

L'Eglise met la main au porte-monnaie

Les particuliers italiens se montrent aussi généreux depuis chez eux et accomplissent des dons financiers en nombre via les numéros de téléphone spécifiques que les médias font circuler. Enfin, le quotidien La Croix fait état du support pécunier débloqué par l’Eglise et ses fidèles immédiatement après la catastrophe. La conférence des évêques italiens va ainsi délivrer 1.000.000 euros afin de parer au plus pressé et faire face aux premiers besoins des populations. Une quête dédiée au drame sera également organisée dans les paroisses transalpines le 18 septembre prochain. L’association Caritas a quant à elle promis de verser 100.000 euros et de mettre à disposition des habitants du Latium et des Marches des logements dont elle dispose.

Enfin, les bénéfices tirées des visites dans les musées nationaux ce dimanche, seront consacrés à la restauration du patrimoine historique et culturel des deux provinces touchées, unies par un long passé.

R.V