BFMTV

Un "Bébé Trump" de 6 mètres va voler au-dessus de Londres pendant la visite du président américain

Un gigantesque ballon à l'effigie d'un "Bébé Donald Trump" devrait voler au-dessus de Londres le 13 juillet.

Un gigantesque ballon à l'effigie d'un "Bébé Donald Trump" devrait voler au-dessus de Londres le 13 juillet. - Capture TrumpBabyUK Twitter

Pendant la visite du président américain à Londres le vendredi 13 juillet, un ballon gonflable de six mètres de haut représentant un "bébé Donald Trump" devrait flotter au-dessus de la ville.

Londres a un passif d'objets volants plus ou moins identifiés se baladant dans les airs. En décembre 1976, c'était le cochon gonflable utilisé pour illustrer la pochette de l'album Animals de Pink Floyd qui s'était fait la malle - et avait volé jusque dans une ferme du Kent. Quarante ans plus tard, pour promouvoir une exposition dédiée au groupe, le Victoria and Albert Museum avait aussi fait flotter un cochon au-dessus de son enceinte (bien attaché cette fois-ci).

C'est cette fois-ci un bébé Donald Trump gonflable en couche-culotte qui devrait flotter au-dessus de Londres lors de la visite du président américain vendredi 13 juillet. Les militants à l'origine du projet, qui se définissent comme un "groupe d'artistes anti-fascistes", ont même l'autorisation du maire travailliste Sadiq Khan, connu pour ne pas porter le président américain dans son coeur. Au lendemain d'une attaque sur London Bridge qui avait fait huit morts et 48 blessés, Donald Trump l'avait vivement critiqué

"Il semblerait que la mairie ait retrouvé son sens de l'humour"

"Nous ne sommes pas partis d'un très bon pied avec le cabinet du maire, qui nous a d'abord dit qu'ils ne considéraient pas 'Trump Baby' comme une protestation légitime. Mais grâce à une lame de fond de soutien public pour notre projet, il semblerait que la mairie ait retrouvé son sens de l'humour. 'Trump Baby' volera!", a déclaré à la chaîne SkyNews un des militants, Leo Murray.

Grâce à une campagne de crowdfunding, les organisateurs ont récolté près de 20.000 euros afin de pouvoir faire voler leur "Trump Baby'. Entre 9h30 et 11h30 (heure locale) vendredi 13, ce gros ballon orange de six mètres de haut devrait donc flotter à 30 mètres au-dessus de la petite place devant le Parlement, déjà connue pour accueillir de nombreuses banderoles et pancartes de militants.

"Le maire soutient le droit de manifester pacifiquement et comprend que cela peut se faire sous bien des formes", a réagi un porte-parole de Sadiq Khan cité par Sky News.

Les militants doivent désormais s'organiser avec les autorités régissant l'espace aérien pour que soit garantie la sécurité de tous. En parallèle, quelque 50.000 personnes selon l'Evening Standard sont attendues pour manifester contre la venue du président américain à Londres.
Liv Audigane