BFMTV

Ukraine: revivez les événements de la journée du 24 avril

Des blindés des forces spéciales ukrainiennes à Slaviansk, dans l'Est de l'Ukraine, le 24 avril.

Des blindés des forces spéciales ukrainiennes à Slaviansk, dans l'Est de l'Ukraine, le 24 avril. - -

Après plusieurs jours de tensions et d'escalade verbale, l'Ukraine a décidé d'envoyer des blindés à Slaviansk, bastion des séparatistes. Une offensive qui a fait plusieurs victimes.

L'Ukraine est-elle au bord d'une guerre civile? Jeudi matin, les autorités ukrainiennes ont décidé de déployer des blindés dans la ville de Slaviansk, pour reprendre le contrôle de ce bastion de séparatistes pro-russes qui occupent la mairie depuis plusieurs jours. Plusieurs morts sont à déplorer. Mardi, le président ukrainien Olexandre Tourtchinov a ordonné la reprise de l'"opération antiterroriste" dans l'Est du pays, suspendue avant Pâques.

>> Ce direct est désormais terminé, merci de l'avoir suivi
Des blindés ukrainiens ont franchi un barrage des insurgés dans le nord de la ville de Slaviansk, bastion des séparatistes pro-russes, a rapporté un photographe de l'AFP qui en a vu cinq.

Dans la ville, le personnel civil de la mairie "a reçu l'ordre d'évacuer le bâtiment", a déclaré à l'AFP Stella Khorocheva, porte-parole du leader séparatiste local Viatcheslav Ponomarev. "Les hommes armés qui assurent la défense de la mairie restent sur place", a-t-elle ajouté.

18h50 - Libération du journaliste américain

Le journaliste américain Simon Ostrovsky, détenu depuis lundi soir par des séparatistes pro-russes, a annoncé sa libération à l'AFP, ce jeudi. "Je me sens bien", a déclaré par téléphone le journaliste qui travaille pour le site américain Vice News, alors qu'il se rendait en voiture à Donetsk, accompagné par des confrères de Radio Canada, comme le montre un tweet du correspondant à Moscou de l'antenne canadienne.

Urgent: l'otage @SimonOstrovsky libre et en sécurité avec moi dans voiture en route vers Donetsk @RadioCanadaInfo pic.twitter.com/jAEW0aqvQw
— J-Francois Belanger (@belangerjf) 24 Avril 2014

17h15 - "Nous n'allons pas reculer devant la menace terroriste"

L'Ukraine ne reculera pas devant "la menace terroriste" dans l'Est du pays en proie à une insurrection pro-russe, a déclaré le président par intérim Olexandre Tourtchinov.

"Nous n'allons pas reculer devant la menace terroriste", a-t-il lancé lors d'une adresse télévisée à la Nation. "Nous exigeons que la Russie cesse de s'ingérer dans nos affaires intérieures, arrête le chantage et les menaces et retire ses troupes de la frontière est de l'Ukraine", a-t-il poursuivi après avoir accusé Moscou "de soutenir ouvertement les assassins et les terroristes" en Ukraine.

16h45 - Le journaliste américain bientôt libéré

Le journaliste américain Simon Ostrovsky, retenu par les insurgés pro-russes à Slaviansk, va être libéré "dans les plus brefs délais", a promis jeudi le leader séparatiste de ce bastion pro-russe, Viatcheslav Ponomarev. "Il sera libéré dans les plus brefs délais. Vous pourrez alors le rencontrer", a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse.

16h25 - L'assaut en images

La contre-attaque ukrainienne contre les séparatistes pro-russes à l'Est du pays a pris un nouveau tournant, ce jeudi, avec l'envoi de blindés dans la ville de Slaviansk. Cet assaut a fait plusieurs victimes. BFMTV.com revient en images sur les événements de la journée.

16h10 - Pour la Russie, la légitimité de l'élection présidentielle ukrainienne est en question

Le porte-parole de Vladimir Poutine a indiqué que les événements en cours en Ukraine posent très sérieusement la question de la légitimité de l'élection présidentielle, prévue le 24 mai prochain.

15h40 - Checkpoint à l'entrée de Slaviansk

Selon un journaliste du Guardian sur Twitter, les soldats ukrainiens installés à des checkpoints à proximité de Slaviansk s'assurent que de nouvelles armes ne rentrent pas dans la ville.

Ukrainian army at new checkpoint 10kms from #Slavyansk. Soldiers say their job to stop weapons entering city pic.twitter.com/UUC2xavv6o
— Luke Harding (@lukeharding1968) 24 Avril 2014

14h55 - Nouvelles manoeuvres de l'armée russe

Le ministre de la Défense russe, Sergueï Choïgou, a annoncé que l'armée russe est en train de lancer de nouvelles manoeuvres à la frontière avec l'Ukraine, en réponse à l'opération militaire de Kiev dans l'Est du pays contre les séparatistes pro-russes. "Des exercices des unités des districts militaires du Sud et de l'Ouest ont débuté", a déclaré le ministre", expliquant que la Russie était "contrainte de réagir".

13h15 - L'UE appelle à la désescalade

Bien que reconnaissant le droit de Kiev à défendre sa souveraineté et son intégrité territoriale, l'Union européenne a appelé toutes les parties en jeu, en l'occurrence les signataires de l'accord de Genève, à la "désescalade", ce jeudi.

12h45 - La mairie de Marioupol libérée

Kiev a annoncé la libération de la mairie de Marioupol, un port de près de 500.000 habitants situé dans le Sud-Est, après une bagarre qui a fait cinq blessés. Plus au nord, un soldat a été blessé lors d'un assaut des séparatistes contre une base militaire à Artemivsk.

12h30 - Un "crime très grave", pour Poutine

Le président russe Vladimir Poutine a réagi à l'envoi de blindés par Kiev, considérant qu'il s'agit d'un "crime très grave contre son propre peuple". "C'est une opération de répression qui aura des conséquences pour les gens qui prennent ces décisions, en particulier pour les relations intergouvernementales", a-t-il averti.

12h - Un à plusieurs morts

Le bilan humain s'alourdit à Slaviansk. "Pendant les affrontements jusqu'à cinq terroristes ont été éliminés. Un soldat a été blessé" dans les rangs des forces ukrainiennes, a indiqué le ministère ukrainien de l'Intérieur dans un communiqué, ajoutant que trois barrages séparatistes à l'entrée de la ville ont également été "détruits.

11h50 - Les habitants restent calmes

Par ailleurs, selon un journalistes présent sur place sur Twitter, les habitants de la ville ne semblent pas paniquer face à la situation.

#Slaviansk Écoles fermées, ordre évacuation mairie mais pas de panique en ville #Ukraine #19h30 pic.twitter.com/mXLNVxMqSH
— sebastien faure (@sebfaure) 24 Avril 2014

11h44 - Un mort dans des échanges de tirs à Slaviansk

"Selon les informations dont disposent les services de la santé de l'administration régionale, il y a un mort et un blessé", a indiqué le service de presse de la région de Donetsk. Le blessé a été hospitalisé à Slaviansk, a précisé la même source.

10h55- Des blindés ukrainiens sont entrés à Slaviansk

Les blindés ont franchi un barrage des insurgés dans le nord de la ville de Slaviansk, bastion des séparatistes pro-russes, a rapporté un photographe de l'AFP qui en a vu cinq. Dans la ville, le personnel civil de la mairie "a reçu l'ordre d'évacuer le bâtiment", a déclaré Stella Khorocheva, porte-parole du leader séparatiste local Viatcheslav Ponomarev. "Les hommes armés qui assurent la défense de la mairie restent sur place", a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, selon un journalistes présent sur place sur Twitter, les habitants de la ville ne semblent pas paniquer face à la situation.

Les blindés ukrainiens en pause à l entrée de #Slaviansk #19h30 #Ukraine pic.twitter.com/FwcSg3vNVA
— sebastien faure (@sebfaure) 24 Avril 2014

|||

>> L'ESSENTIEL

• Des blindés ukrainiens sont entrés à Slaviansk, jeudi matin, pour tenter de chasser les séparatistes pro-russes

• Les affrontements auraient fait 5 morts côté pro-russes

• Slaviansk, tenue par son "maire" autoproclamé Viatcheslav Ponomarev, est sous le coup d'un couvre-feu depuis dimanche

S. C. et A. S. avec AFP