BFMTV

Le fonctionnement du site de Tchernobyl, en Ukraine, affecté par les cyberattaques

La centrale de Tchernobyl depuis la ville fantôme de Pripiat le 8 avril 2016

La centrale de Tchernobyl depuis la ville fantôme de Pripiat le 8 avril 2016 - Sergei Supinsky-AFP

Les ordinateurs de Tchernobyl ont été touchés par la cyberattaque se propageant ce mardi dans le monde entier, forçant les techniciens de la centrale nucléaire ukrainienne à l'arrêt à mesurer la radioactivité avec des compteurs Geiger, a annoncé à l'AFP une porte-parole des autorités ukrainiennes.

"Nos techniciens mesurent la radioactivité avec des compteurs Geiger sur le site de la Centrale, comme on le faisait il y a des dizaines d'années", a déclaré Olena Kovaltchouk, la porte-parole de l'Agence gouvernementale de gestion de la zone d'exclusion de Tchernobyl, le système Windows gérant automatiquement la surveillance de la radioactivité étant inopérant. 

Après avoir touché des banques et des entreprises ukrainiennes, le virus a contaminé le français Saint-Gobain et la filiale ukrainienne d'Auchan, le pétrolier russe Rosneft, le transporteur danois Maersk, le port de Rotterdam, et ainsi plus de 80 entreprises de la planète.

L'attaque utiliserait un virus nommé "Petrwrap", une version modifiée du "Petya" qui avait frappé l'an dernier, lui aussi un "ransomware", selon différents spécialistes de cybersécurité.
C.H.A. avec AFP