BFMTV

Le Pape François canonise les premiers saints

Le pape François a canonisé ses premiers saints

Le pape François a canonisé ses premiers saints - -

Le souverain pontife a canonisé 800 martyrs qui avaient refusé en 1480 d'abjurer le christianisme pour se convertir à l'islam.

Le pape François canonise les premiers saints de son pontificat. Il a canonisé dimanche 800 martyrs qui avaient refusé en 1480 d'abjurer le christianisme pour se convertir à l'islam. Ces derniers avaient été décapités à Otrante (sud de l'Italie) sur ordre du commandant ottoman Gelik Achmet Pascia.

L'épisode de la prise d'Otrante s'inscrit dans la tentative du sultan Mehmet II le conquérant, après la chute de Constantinople en 1453, de contrôler l'île de Rhodes.

Le 13 août 1480, au lendemain du saccage d'Otrante par ses troupes, le commandant turc avait ordonné que tous les hommes survivants à partir de l'âge de quinze ans soient conduits à son campement et obligés de renier leur religion.

La béatification des martyrs

La réponse immédiate avait été donnée par le seul des 800 martyrs à être aujourd'hui connu, Antonio Primaldo, un modeste cordonnier. Il aurait déclaré au nom de tous ses compagnons: "Nous considérons Jésus-Christ comme notre seigneur et le vrai Dieu. Nous préférons plutôt mille fois mourir que de le renier et devenir turcs".

Tous ces hommes devaient être passés aussitôt par le fil de l'épée. En juin 1481, les troupes qui libéraient Otrante retrouvaient les corps sans sépulture sur le lieu de leur supplice. Ils étaient ensevelis dans l'église "à la source de la Minerve".

Dès 1485, la mémoire de ces martyrs a commencé à être célébrée à Otrante.

En 1539, l'évêque local instruisait le premier procès informel, recueillant les témoignages de survivants. En 1771, le pape Clément XIV acceptait un décret reconnaissant la béatification de fait des martyrs.

La guérison d'une religieuse reconnue valide

Jean Paul II, le pape qui a procédé aux plus nombreuses canonisations de l'Histoire, s'était rendu en 1980 en pèlerinage à Otrante pour le cinquième centenaire des martyrs.

En 2011, la guérison d'une religieuse, dont le cancer en phase terminale avait disparu, était reconnue comme valide par la congrégation vaticane pour la cause des saints. Benoît XVI en 2012 confirmait cette guérison. Et le 11 février 2013, lors d'un consistoire ordinaire, il annonçait pour le 12 mai la cérémonie de canonisation d'Antonio Primaldo et de ses compagnons. Juste avant de faire savoir en latin qu'il avait décidé de démissionner.

Le thème de l'apostasie est un sujet délicat entre l'islam et le christianisme. Certaines autorités musulmanes punissent de mort la conversion à une autre religion.


A LIRE AUSSI: >> Vatican: les catholiques ont un nouveau pape >> Les quatre gros chantiers qui attendent le pape

>> Le pape appelle les religieuse à une "chasteté féconde"

L. B. avec AFP