BFMTV

Le nouveau pape devra sortir l’Eglise des scandales sexuels

Le pape Benoît XVI a officiellement quitté ses fonctions le 28 février 2013.

Le pape Benoît XVI a officiellement quitté ses fonctions le 28 février 2013. - -

Après la résignation du pape Benoît XVI, tous les yeux des catholiques sont désormais tournés vers le conclave. L’assemblée de 115 cardinaux devrait élire le futur pape autour de la mi-mars.

Dans sa dernière allocution, Benoît XVI évoquait ces moments où les nuages ont assombri le ciel. C'était une parabole pour évoquer les scandales sexuels et les cas de pédophilie qui ont éclaboussé son pontificat. Le nouveau pape aura pour mission de redorer le blason de l’institution. Son prédécesseur lui a ouvert la voie.

Le premier à lever le voile sur ces crimes

En 2010, les églises irlandaises et allemandes sont touchées. Puis des scandales éclatent aux Pays-Bas ou encore Espagne. A chaque fois, Benoit XVI condamne, et fustige les clergés lorsqu’ils ont cherché à étouffer l’affaire.

Certains défenseurs du pape affirment que Benoit XVI fut le premier à lever le voile sur ces crimes. D’autres considèrent que l’ancien pape n’en a pas fait assez. A son successeur d’en faire une priorité.

L’association de victimes sexuelles de prêtres, SNAP, critique sévèrement le Vatican dans sa gestion des cas de crimes sexuels. Elle a récemment transmis un rapport à la commission des droits de l’enfant de l’ONU. Depuis 2001, trois mille cas d’abus sexuels sur mineurs ont été répertoriés par les autorités pontificales.

A LIRE AUSSI:

>> Le cardinal Keith O’Brien reconnaît un "comportement sexuel"
>> Le pontificat de Benoît XVI a officiellement cessé
>> L'Eglise, une institution minée par les scandales

Marine Haÿ