BFMTV

Italie: toujours pas de président après deux tours

Le parlement italien en train de dépouiller les voix du premier tour de la présidentielle

Le parlement italien en train de dépouiller les voix du premier tour de la présidentielle - -

Aucun candidat au poste de président de la République italienne n'a été élu lors des deux premiers tours de scrutin. Le mieux placé Franco Marini ne parvient pas à atteindre la majorité des deux tiers requise.

Suspense à son comble en Italie. Aucun candidat n'a réussi à obtenir la majorité des deux tiers requise pour accéder à la présidence de la République au deuxième tour du scrutin au parlement italien jeudi soir, selon un comptage encore en cours.

Lors du second tour, le nombre de bulletins blancs, après une consigne de vote donnée par les principaux partis de gauche et droite, dépassait le tiers des 1.007 votes des parlementaires et délégués régionaux, rendant impossible l'élection de tout aspirant.

Franco Marini mis en échec

L'ex-syndicaliste Franco Marini, proposé par les principaux partis, avait remporté 521 voix jeudi matin. Son principal concurrent, Stefano Rodotà, un expert en droit constitutionnel proposé par les contestataires du Mouvement cinq étoiles (M5S), a obtenu un bon résultat avec 240 voix, un chiffre bien supérieur au nombre d'élus du M5S.

L'échec de Franco Marini au premier tour avait été accueilli par des applaudissements de manifestants de gauche réunis devant le Parlement et venus soutenir Rodotà.

Le Parlement au grand complet et les représentants des régions, soit 1.007 "grands électeurs" doivent trouver un compromis pour sortir le pays de l'impasse politique dans laquelle il est embourbé depuis deux mois.