BFMTV

Hongrie: affrontements entre police et migrants à la frontière avec la Serbie

Après des affrontements avec la police à Röszke, des migrants ont réussi à pénétrer en territoire hongrois.

La situation est de plus en plus tendue en Hongrie. Mercredi, la police hongroise a été débordée par des migrants, qui sont parvenus à pénétrer en territoire hongrois. Plus tôt, la police avait fait usage de gaz lacrymogènes après avoir été la cible de jets de pierres et de bouteilles de la part de migrants massés du côté serbe de la clôture barbelée séparant les deux pays, à Röszke. Vingt policiers ont été blessés dans ces heurts. Trois véhicules militaires armés sont arrivés sur place. La Serbie elle-même annonce l'envoi de renforts policiers à la frontière hongroise.

Dans un communiqué, la police hongroise a indiqué qu'un groupe de migrants était dans un premier temps parvenu à "franchir le portail fermant la frontière", au poste dit Röszke II. "Le portail est actuellement remplacé par plusieurs rangées de policiers. La police protège les frontières de la Hongrie et de l'UE en respectant les lois et le principe de la proportionnalité", affirme le texte.

"Freedom, freedom"

Environ 500 migrants se trouvent sur les lieux en milieu d'après-midi, dont quelque 300 participant aux échauffourées en criant "freedom, freedom".

Mardi, Budapest a fermé aux réfugiés toute sa frontière avec la Serbie, par où étaient passés la grande majorité des 200.000 migrants qui ont transité par le pays cette année. Les incidents de ce mercredi sont les premiers depuis la fermeture.