BFMTV

Éruption volcanique aux Canaries: des vols annulés pour la première fois

Une colonne de fumée provoquée par l'éruption du volcan Cumbre Vieja ce vendredi aux Canaries.

Une colonne de fumée provoquée par l'éruption du volcan Cumbre Vieja ce vendredi aux Canaries. - DESIREE MARTIN

Sept vols ont été annulés ce vendredi sur l'île de La Palma aux Canaries en raison du nuage de cendres provoqué par l'éruption du volcan Cumbre Vieja.

Les sept vols prévus vendredi à l'aéroport de l'île espagnole de La Palma, dans l'archipel des Canaries, ont été annulés en raison de l'important nuage de cendres dégagé par le volcan Cumbre Vieja, en éruption depuis dimanche, a annoncé la société gestionnaire des aéroports espagnols (Aena).

Trois vols au départ et quatre à l'arrivée, tous des vols intérieurs, ont été annulés, une première depuis le début de l'éruption, a précisé Aena sur son site internet, sans donner d'indication pour les jours suivants.

Plusieurs quartiers d'El Paso évacués

La compagnie Iberia a annulé un vol en provenance de Madrid, dont l'arrivée était prévue à 19h10 locales (18h10 GMT). Les six autres vols annulés sont régionaux, connectant La Palma à d'autres îles de cet archipel très touristique situé au large des côtes nord-ouest du continent africain. Ils auraient dû être assurés par les compagnies Binter, Canaryfly et Air Europa.

De violentes explosions et cet important nuage de cendres émanant du volcan Cumbre Vieja ont également conduit les autorités à ordonner vendredi l'évacuation de plusieurs quartiers de la ville d'El Paso.

"Étant donné l'augmentation du risque pour la population due à l'épisode éruptif en cours", les autorités de l'archipel ont indiqué avoir "émis un ordre d'évacuation obligatoire pour (les quartiers de) Tajuya, Tacande de Abajo et la partie non évacuée de Tacande de Arriba".

Les autorités n'ont pas indiqué combien de personnes étaient concernées. Une vidéo diffusée par la Garde civile montrait un jardin intégralement recouvert par "entre 30 et 40 centimètres" de cendres volcaniques. Deux nouvelles bouches éruptives, dont sortaient des coulées de lave, se sont par ailleurs ouvertes au niveau du volcan, a indiqué l'Institut volcanologique des Canaries.

Au moins 390 bâtiments détruits

Selon les dernières données de Copernicus, le système européen de mesures géospatiales, la lave a détruit jusqu'ici 390 bâtiments et recouvert 180,1 hectares - soit 40 édifices de plus en deux jours - sur l'île dont la principale activité économique est la culture de bananes.

La vitesse des coulées de lave qui ont dévasté une partie de l'île ces derniers jours a nettement ralenti et les autorités ne sont plus en mesure de prédire si et quand elles pourraient arriver dans l'océan Atlantique.

La rencontre entre la lave et la mer est redoutée en raison de l'émission de gaz toxiques qu'elle pourrait provoquer.

L'éruption du Cumbre Vieja n'a fait aucun blessé ni victime mortelle, mais avait déjà entraîné l'évacuation d'environ 6100 personnes, dont 400 touristes, avant ces nouvelles évacuations.

Par ailleurs, le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez, en visite sur l'île, a annoncé que le gouvernement espagnol déclarerait La Palma "zone touchée par une catastrophe" naturelle mardi prochain en conseil des ministres. Cette mesure permettra de débloquer l'octroi d'aides aux résidents.

Jeanne Bulant avec AFP Journaliste BFMTV