BFMTV

Deux Américains et un Espagnol encornés au début des fêtes de la San Fermin

Des hommes courant à côté de taureaux à Pampelune, le 7 juillet 2019.

Des hommes courant à côté de taureaux à Pampelune, le 7 juillet 2019. - Jaime Reina - AFP

Deux autres personnes souffrent de traumatismes crâniens selon les autorités.

Deux Américains et un Espagnol ont été encornés ce dimanche lors du premier lâcher de taureaux des traditionnelles fêtes de la San Fermin à Pampelune, dans le nord de l'Espagne. En tout, cinq personnes ont été blessées lors de cette première course. 

"Le nombre de personnes traitées aux urgences du complexe hospitalier de Navarre s'est élevé à 5, dont 3 encornés", a annoncé le gouvernement de Navarre sur Twitter.

Les autorités ont précisé que les deux autres blessés, des Espagnols de 18 et 23 ans, souffraient de traumatismes crâniens. Parmi les trois encornés figurent deux Américains âgés de 23 et 46 ans et un Espagnol de 40 ans.

Selon des médias locaux dont RTVE, une des personnes encornées se trouve dans un état grave. Les autorités n'ont pas confirmé cette information. La Croix-Rouge avait averti d'"un danger particulier" en raison du grand nombre de personnes présentes.

Une course en 2mn41

La course a été relativement rapide et les taureaux ont mis 2mn41 à effectuer le parcours traditionnel de 848 mètres dans les rues étroites de Pampelune. Beaucoup de chutes se sont produites sur le parcours, précise RTVE

Les fêtes de la San Fermín, du 6 au 14 juillet, attirent chaque année des centaines de milliers de touristes du monde entier. Durant une semaine, chaque matin à 8h des centaines de "mozos" (jeunes) en chemise et pantalon blancs avec foulard et ceinture rouges tentent de s'approcher le plus possible des six taureaux de combat - encadrés de six boeufs accompagnateurs -, lors du parcours qui s'achève dans les arènes de Pampelune. Les taureaux y sont mis à mort dans l'après-midi par les grands noms de la tauromachie.

La course, ou "encierro", fait chaque année plusieurs blessés. Au moins 16 coureurs y sont morts depuis 1911 dont le dernier en 2009. En 2018, 42 coureurs avaient été blessés dont deux encornés.

Liv Audigane avec AFP