BFMTV

Covid-19: pas de seconde vague en Espagne selon le ministère de la santé

Un jeune homme passe devant un bar fermé à Madrid, en Espagne, le 9 juillet 2020

Un jeune homme passe devant un bar fermé à Madrid, en Espagne, le 9 juillet 2020 - Gabriel BOUYS © 2019 AFP

Malgré une hausse des contaminations ces dernières semaines, le ministère de la Santé espagnol affirme ne pas voir de signe d'une seconde vague. Plusieurs pays déconseillent pourtant les voyages vers L'Espagne.

Pas de seconde vague de l'épidémie de Covid-19 en Espagne malgré une récente poussée des contaminations dans le pays: c'est ce qu'a annoncé un haut responsable du ministère de la Santé espagnol. Selon les données du ministère, 1229 nouveaux cas ont été recensés jeudi, portant ainsi leur nombre total à 285.430.

Selon ce comptage, en moyenne, plus de 1900 nouveaux cas ont été détectés quotidiennement au cours des sept derniers jours. Ce chiffre, qui a plus que triplé en deux semaines, avait incité certaines régions à renforcer les mesures de sécurité.

Pas de signe de seconde vague

Mais si de nouveaux foyers de virus ont été détectés, le coordinateur des urgences du ministère de la Santé, Fernando Simon, n'y voit pas de signe d'une deuxième vague de la pandémie.

"Je ne sais pas s'il y aura de nouvelles vagues à l'avenir. Il ne me semble pas que ce soit le cas. Si c'était le cas, nous serions dans une situation très différente de celle que nous connaissons actuellement", a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse.

"Il n'y a pas de définition exacte, ici ou ailleurs. Ce que nous pourrions définir comme une deuxième vague serait lorsque nous avons une transmission communautaire généralisée et incontrôlée (...) A l'heure actuelle, ce n'est pas la situation en Espagne", a-t-il ajouté.

L'Espagne déconseillée par plusieurs pays d'Europe

La récente augmentation du nombre des contaminations en Espagne a incité le Royaume-Uni à ordonner la mise en quarantaine de tous les voyageurs arrivant de ce pays, tandis que d'autres Etats européens, dont la France et l'Allemagne, ont déconseillé à leurs ressortissants de se rendre dans certaines régions espagnoles.

Les conséquences de ces mesures pèsent lourdement sur le secteur du tourisme espagnol qui représente environ 12% du PIB du pays.

L'Espagne a été l'un des pays les plus touchés par la pandémie de Covid-19 et a enregistré 28.443 morts à la date de jeudi.

Par MH avec AFP