BFMTV

Crimée: assaut de véhicules blindés contre une base ukrainienne

Les troupes russes encerclent une unité militaire ukrainienne en Crimée, le 20 mars 2014. (Illustration)

Les troupes russes encerclent une unité militaire ukrainienne en Crimée, le 20 mars 2014. (Illustration) - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Une base ukrainienne a subi un assaut de véhicules blindés à Belbek. Plus tôt, deux cents hommes sans armes ont envahi une base aérienne ukrainienne dans l'ouest de la Crimée

L'aérodrome de Belbek a été attaqué par des miliciens pro-russes samedi. Un véhicule armé a forcé l'entrée de la base de Belbek, près de Sébastopol, où un homme a pointé son arme sur les soldats ukrainiens. Une ambulance a également été vue sur place.

Plus tôt dans la journée, quelque deux cents hommes sans armes ont envahi une base aérienne ukrainienne à Novofedorivka, dans l'ouest de la Crimée. Criant "Russie! Russie!", les assaillants ont pénétré dans la base et commencé à casser les fenêtres.

Des militaires ukrainiens se sont barricadés à l'intérieur des bâtiments et ont lancé des fumigènes sur les intrus à partir des toits. Des officiers russes regardaient de l'extérieur les militants amener le drapeau ukrainien et hisser celui, blanc et bleu, de la marine russe.

Des soldats retranchés dans le bâtiment du QG de la base

"Pourquoi ne dites-vous rien?" a hurlé un soldat ukrainien posté sur le toit. "C'est mon unité et je dois la défendre". Un officier de l'armée russe est ensuite entré dans le bâtiment pour négocier avec les Ukrainiens, tandis que la foule des manifestants a été invitée à s'en aller.

Le porte-parole du ministère ukrainien de la Défense en Crimée, Vladislav Seleznev, a indiqué, citant une source à l'intérieur de la base, que les soldats s'étaient retranchés dans le bâtiment du QG de la base.

"Il y a quelques habitants de la région parmi les assaillants, mais beaucoup ne sont pas d'ici. Nous ne connaissons pas leurs visages", a dit cette source à Vladislav Seleznev.

Une rencontre entre Lavrov et Kerry en marge du sommet de La Haye

Ces derniers jours, plusieurs autres bases et navires ukrainiens ont subi le même sort, les militaires ukrainiens cédant sans combattre devant les forces russes et pro-russes.

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, discutera à cet égard au début de la semaine prochaine de la situation en Ukraine avec son homologue américain John Kerry, selon une source au ministère russe des Affaires étrangères.

"Une rencontre entre Lavrov et Kerry est prévue en marge du sommet de La Haye", qui se déroulera lundi et mardi, a indiqué cette source, citée par l'agence de presse Interfax, précisant qu'ils discuteraient de "la crise de politique intérieure en Ukraine".

Ce sommet des chefs d'Etat des grandes puissances du G7 a été convoqué à l'initiative du président américain Barack Obama pour parler de l'Ukraine.

L. B. avec AFP