BFMTV

La justice belge piège des pirates somaliens

Le Pompéi, cargo belge, avait fait l'objet d'une attaque des pirates somaliens en 2009.

Le Pompéi, cargo belge, avait fait l'objet d'une attaque des pirates somaliens en 2009. - -

Deux chefs de pirates somaliens qui pensaient se rendre sur le tournage d'un film sur la piraterie ont été arrêtés à leur descente d'avion à Bruxelles par les autorités belges.

Vous rappelez-vous le film Argo tiré d'une histoire vraie où des ressortissants américains menacés par la révolution islamique avaient été exfiltrés d'Iran en faisant croire qu'ils faisaient partie d'une équipe de tournage d'un film de science-fiction?

Deux pirates somaliens parmi les plus puissants, qui croyaient se rendre en Belgique pour participer à la réalisation d'un "film sur la piraterie", ont vécu un scénario approchant, mais, en quelque sorte, à l'envers.

Mohamed Abdi Hassan, alias Afweyne ("grande gueule" en somali) et son homme de confiance Mohammed M.Aden, alias Tiiceey (ancien gouverneur de la province) ont été arrêtés, samedi matin, à leur descente d'avion à l'aéroport de Bruxelles Zaventem, pour l'épilogue d'une opération sans précédent de la justice belge. C'est le procureur fédéral Johan Delmulle, qui en a fait l'annonce lundi et précisé quelques détails.

En 2009, l'attaque du cargo Le Pompéi

Tout est parti de l'attaque du cargo belge Le Pompéi, en 2009. Le cargo avait été détourné pendant plus de 70 jours au large de la Somalie. La presse belge avait l'époque estimé la rançon versée pour obtenir la libération du navire à deux millions d'euros. Deux pirates avaient aussi été condamnés à neuf et dix ans de prison. Mais il ne s'agissait que de "sous-fifres" selon le parquet fédéral belge qui a décidé de se lancer à la poursuite des dirigeants, qui commanditent ou organisent ces opérations de piraterie et empochent la majeure partie des rançons.

Afweyne et Tiiceey ont tous deux été inculpés de "détournement" et "prise d'otages" du navire belge Pompéi et participation à une "organisation criminelle". Ils ont été placés en détention préventive par un juge d'instruction de Bruges (nord), a précisé Johan Delmulle.

Une retraite à l'ombre en perspective

L'arrestation du chef pirate Afweyne était toutefois difficile à réaliser, l'homme, résidant en Somalie, se montrant "très méfiant" et "voyageant peu", a détaillé le procureur. L'homme s'était de surcroît placé en retraite du réseau Hobyo-Harardheere, l'une des deux principales organisations pirates somaliennes.

Les "unités spéciales" de la police belge ont donc "élaboré une opération d'infiltration" pour le faire sortir du pays et l'interpeller. "Le plan consistait à approcher Afweyne par l'intermédiaire de son complice Tiiceey, à qui il faisait confiance". L'ancien chef pirate "a été sollicité via Tiiceey pour collaborer en tant que conseiller et expert à un projet de film sur la piraterie maritime". "Ce film devait soi-disant refléter sa vie de pirate", a ajouté le procureur.

Après "plusieurs mois" de patientes tractations, les deux hommes ont finalement mordu à l'hameçon. "Afweyne et Tiiceey sont arrivés pour signer le contrat en Belgique. Ils y étaient attendus", s'est félicité le magistrat.

Mohamed Abdi Hassan est considéré comme l'un des cerveaux qui sont responsables du détournement de "dizaines de navires marchands de 2008 à 2013", a également souligné le procureur. "Tiiceey" est soupçonné d'avoir "activement soutenu" ses activités.

Deux spectaculaires captures resteront dans les mémoires: celle en septembre 2008 du Faina, cargo ukrainien chargé d'armes et celle, deux mois plus tard, d'un superpétrolier saoudien de 330 mètres de long, le Sirius Star.

D.Namias avec AFP et J.Migaud-Muller