BFMTV

Belgique: une tonne de fausses pièces saisies

BFMTV

En Belgique, une vaste enquête portant sur le trafic de fausses pièces d'un et deux euros en provenance de Chine a été lancée samedi.

Depuis plusieurs semaines, les douaniers belges surveillent particulièrement les marchandises en provenance de Chine. En effet, environ une tonne de fausses pièces d'un et deux euros a été interceptée ces dernières semaines à l’aéroport de Zaventem à Bruxelles.

"La découverte est surprenante, une enquête est en cours. Ces pièces semblaient destinées à un circuit de blanchiment d’argent", explique Ine Van Wyrmersch, substitut du procureur du Roi. 

Il faut dire que la zone euro, qui comprend des pièces venues de toutes origines, est une opportunité idéale pour les faux-monnayeurs.

Mafia chinoise mais aussi italienne

Il y a trois ans, la banque centrale allemande avait par exemple découvert que 29 tonnes de pièces illégales avaient été échangées contre six millions d’euros. Mais les autorités belges craignent que leur pays soit une porte d’entrée européenne pour le trafic de fausses pièces. D’autant que les machines de la monnaie royale belge accepteraient les pièces chinoises.

En juin 2011, près de Mons, la police fédérale avait déjà saisi 100.000 fausses pièces d’un euro, allemandes, françaises et italiennes, ainsi que des matrices de production. Le trafic était lié à la mafia italienne.

Dans le cas du trafic chinois, la justice belge estime que la quantité de monnaie pourrait être bien plus importante.