BFMTV

Covid-19: l'Autriche va bientôt assouplir son confinement

Des personnes dans le métro à Viennes, en Autriche, le 25 janvier 2021.

Des personnes dans le métro à Viennes, en Autriche, le 25 janvier 2021. - ALEX HALADA / AFP

Le chancelier Sebastian Kurz a souligné le besoin urgent des enfants de revenir en classe après des semaines de fermeture, ainsi que les aspects sociaux et psychologiques du confinement sur la population.

Le gouvernement autrichien a annoncé lundi soir un assouplissement du confinement en place depuis le 26 décembre pour endiguer la propagation du coronavirus: les écoles, musées et magasins vont rouvrir le 8 février.

Pas un "scénario idéal"

"Nous sommes loin de notre scénario idéal d'un taux d'incidence de 50 cas pour 100.000 habitants sur sept jours", a reconnu le chancelier conservateur Sebastian Kurz lors d'une conférence de presse.

Cependant il faut prendre en compte "d'autres aspects", a-t-il souligné, citant notamment le besoin urgent des enfants de revenir en classe après des semaines de fermeture, ainsi que les aspects sociaux et psychologiques.

"Nous avons donc décidé à l'unanimité de prendre des mesures d'assouplissement prudentes", tout en prenant les précautions nécessaires, a déclaré le dirigeant à l'issue d'une journée de négociations avec les experts, les partis politiques d'opposition et les gouverneurs des différentes régions.

Magasins, musées, coiffeurs et zoos ouverts

Les élèves, qui n'ont eu que quelques jours de cours depuis début novembre, vont pouvoir retrouver leurs professeurs et camarades, avec des tests réguliers et un système de rotations pour ceux des collèges et lycées.

Les magasins pourront également rouvrir leurs portes, de même que les musées, coiffeurs et zoos. Le gouvernement a rappelé l'obligation pour les clients et visiteurs de porter des masques FPP2, plus filtrants.

Un bilan sera dressé le 15 février: le sort des restaurants, événements sportifs et culturels sera alors débattu. Mais si le nombre de contaminations repart à la hausse, il faudra de nouveau serrer la vis, a prévenu Kurz.

Seule exception au confinement décrété à Noël, les sports en plein air restent autorisés, en particulier le ski. Plusieurs foyers de contamination ont été découverts ces dernières semaines et des étrangers ont afflué, suscitant le courroux d'une partie de la population.

Manifestations contre les restrictions

L'Autriche, relativement épargnée par la première vague, enregistre actuellement plus d'un millier de nouveaux cas quotidiens. Au total, près de 7.800 morts ont été recensés depuis l'émergence de la pandémie dans ce pays de 8,9 millions d'habitants.

Le gouvernement espérait initialement redescendre autour de 700 cas par jour mais la lassitude des habitants, voire la colère, est perceptible. Dimanche, quelque 10.000 personnes ont ainsi bravé à Vienne une interdiction de manifester contre les restrictions, deux semaines après un défilé de même ampleur. D'autres rassemblements ont eu lieu dans d'autres villes.

"Il s'agissait d'un groupe hétérogène réunissant l'extrême droite, des identitaires et des hooligans, mais aussi des familles avec enfants", a précisé le ministre de l'Intérieur Karl Nehammer, dans un communiqué publié lundi.

La police a procédé à 32 interpellations et verbalisé 2.300 personnes dans l'ensemble du pays, notamment pour non respect des mesures sanitaires (port du masque, distance de 2 mètres...).

Par E.P avec AFP