BFMTV

Audience d'extradition de Polanski ajournée jusqu'en avril

BFMTV

L'audience du tribunal de Cracovie qui examine la demande d'extradition américaine visant Roman Polanski a été ajournée mercredi soir, "probablement" jusqu'en avril, a déclaré un de ses avocats. "C'était fatiguant et douloureux, a déclaré de son côté Roman Polanski, car j'ai été obligé de revenir à des affaires que j'aurais préféré oublier". En 1977, en Californie, le réalisateur alors âgé de 43 ans avait été poursuivi pour avoir violé la jeune Samantha Geimer, âgée de 13 ans.

Après 42 jours de prison, puis sa libération sous caution, le cinéaste qui avait plaidé coupable pour des "rapports sexuels illégaux" s'était enfui des Etats-Unis avant le prononcé du verdict, craignant d'être lourdement condamné.

La porte-parole du tribunal de Cracovie, Beata Gorszczyk, a indiqué à l'AFP qu'"aujourd'hui Polanski a répondu à toutes les questions du juge, donc pour l'instant il ne sera pas nécessaire de le convoquer une nouvelle fois". "Aucune mesure préventive n'a été décidée contre Polanski qui est totalement libre. Le parquet ne l'a pas demandé et le juge n'en voit pas la nécessité", a encore dit la porte-parole. 

S.A. avec AFP