BFMTV

Une université anglaise bannit le lancer de chapeaux à la remise des diplômes

Le rituel du lancer de toques universitaires à l'université de Hull, en 2010 au Royaume-Uni.

Le rituel du lancer de toques universitaires à l'université de Hull, en 2010 au Royaume-Uni. - David Morris - flickr - CC

A la fin de la cérémonie de remise des diplômes, la tradition anglo-saxonne veut qu'on envoie voler les toques universitaires en signe de joie. Mais l'université d'Est Anglia, à Norwich, y a vu un "risque inacceptable".

Qui n'a vu au cinéma les étudiants anglo-saxons jeter en l'air leur toque universitaire en poussant un grand cri de libération? La tradition du lancer de chapeau, qui intervient à la fin de la cérémonie de remise des diplômes, est une tradition respectée au Royaume-Uni. Mais, rapporte itvNews, l'université d'Est Anglia à Norwich a récemment jugé que ce geste faisait courir un "risque inacceptable" à ses étudiants, invoquant plusieurs "blessés" au cours des années passées.

"Nous voulons nous assurer qu'aucun étudiant ne voie sa journée de remise de diplôme ruinée par une potentielle et évitable blessure", a expliqué le porte-parole de l'université.

Une autre raison, plus bassement matérielle, est que les fournisseurs de tenues universitaires récupèrent souvent des toques universitaires endommagées.

Un ersatz numérique qui passe mal

Pour contourner la déception de ne pas voir son couvre-chef s'élever dans les cieux et garder la photo souvenir de ce moment riche en émotions, l'établissement propose aux jeunes diplômés de mimer le lancer de toque et d'ajouter numériquement les objets sur la photo. Pour 8 livres sterling, soit une dizaine d'euros, ils pourront ainsi conserver la trace de l'instant. 

Si la retouche d'images bien faite peut parfaitement créer l'illusion, certains étudiants entendent bien braver l'interdiction et lancer leur toque. L'e-mail envoyé aux troisième et quatrième années leur indiquant comment risque de rester lettre morte.

D. N.