BFMTV

Royaume-Uni: le favori pour succéder à Nigel Farage à la tête de l'UKIP éliminé 

Nigel Farage en juillet 2016 - Image d'illustration

Nigel Farage en juillet 2016 - Image d'illustration - FREDERICK FLORIN - AFP

Stupeur dans les rangs du parti Ukip au Royaume-Uni, mercredi 3 août, alors que le candidat favori pour succéder à Nigel Farage vient d'être éliminé.

Le parti europhobe britannique est dans la confusion. L'Ukip a annoncé mercredi 3 août que le favori pour succéder à Nigel Farage à sa tête avait été exclu de la compétition, faute d'avoir soumis sa candidature à temps.

"Ce pourrait bien être la fin du parti"

Ayant remis sa candidature 17 minutes après l'heure limite fixée pour son dépôt, la Commission nationale exécutive du parti a décidé que Steven Woolfe ne pourrait pas concourir. Un revers surprenant pour le député européen et porte-parole de l'Ukip sur les questions d'immigration, qui a provoqué la démission de trois membres du parti qui dénoncent une décision stratégique. Le démissionnaire Michael McGough a alors déclaré à la BBC:

"Si nous ne faisons pas bien les choses, si nous n'avons pas un candidat compétent et à l'aise avec les médias, ce pourrait bien être la fin du parti". 

NIgel Farage avait démissionné le 4 juillet dernier. Il avait alors déclaré: "Mon objectif de sortir de l'UE est atteint (...), j'ai accompli ma mission",
Les militants de l'Ukip doivent voter à compter du 1er septembre et l'annonce du nom de leur nouveau leader est attendue pour le 15 septembre au congrès annuel du parti.

la rédaction avec AFP