BFMTV

Maddie: la mère "a évoqué le suicide comme une option"

Madeleine McCann a disparu le 3 mai 2007, à Praia da Luz au Portugal

Madeleine McCann a disparu le 3 mai 2007, à Praia da Luz au Portugal - -

Un psychologue a évoqué les sentiments suicidaires de la mère de la fillette disparue après que l'ancien responsable de l'enquête a publié un livre accusateur.

Le procès intenté par la famille de Maddie McCann à Gonçalo Amaral, l'ancien responsable de l'enquête sur la disparition de la fillette, a repris jeudi à Lisbonne. L'homme est poursuivi en justice pour le livre "Maddie, l'enquête interdite", dans lequel il défend la thèse de la mort accidentelle de la fillette, mettant en cause ses parents.

L'audience, qui s'est déroulée en l'absence de Kate McCann, a connu un moment fort lorsque le psychologue Alan Pike a évoqué des sentiments suicidaires de la mère, Kate McCann.

Suivi psychologique

Interrogé sur la réaction de la famille de la petite Maddie à la publication en juillet 2008 du livre accusateur de Gonçalo Amaral, il confie que "Kate a évoqué le suicide comme une option".

"J'ai compris qu'elle exprimait davantage ce qu'elle ressentait à ce moment là, plutôt qu'une intention de passer à l'acte", a-t-il toutefois précisé.

Le psychologue avait commencé par raconter les circonstances de sa rencontre avec les McCann: il a vu la famille britannique deux jours après la disparition de la petite Maddie le 3 mai 2007, alors qu'elle dormait dans une chambre d'un complexe touristique à Praia da Luz, une petite station balnéaire du sud du Portugal.

Alan Pike avait été appelé par l'agence de voyages qui avait organisé le séjour des McCann, pour leur apporter un suivi psychologique. Il a depuis gardé contact avec la famille britannique.

L'enquête classée au Portugal

Les McCann, convaincus que leur fille a été enlevée, réclament 1,25 million d'euros à Gonçalves Aral en réparation du préjudice subi en raison des accusations contenues dans ce livre.

Amaral avait été chargé de coordonner l'enquête sur la disparition de la petite Maddie. Le couple avait été mis en examen en 2007, soupçonné d'avoir dissimulé le cadavre de Maddie après un décès accidentel. Depuis, les McCann ont été blanchis et l'enquête a été classée par la police portugaise.

M.G. avec AFP