BFMTV

Les transports londoniens ne diront plus "mesdames et messieurs" pour s'adresser aux voyageurs

Un métro londonien, le 20 août 2016 à la station Oxford Circus. (Photo d'illustration)

Un métro londonien, le 20 août 2016 à la station Oxford Circus. (Photo d'illustration) - Daniel Leal-Olivas - AFP

En réponse aux demandes de plusieurs associations LGBT, le métro londonien et les autres moyens de transport en commun de la métropole britannique utiliseront désormais un langage plus neutre et moins genré.

Fini le "mesdames et messieurs" dans le métro londonien. Les conducteurs et conductrices des trains salueront désormais les voyageurs d’un "Bonjour tout le monde", plus neutre et plus inclusif en termes d’identités de genre, rapporte le journal britannique Metro.

"Nous voulons que tout le monde se sente le ou la bienvenue dans notre réseau de transports. Nous avons modifié les termes que nous employons dans les annonces et ailleurs et nous nous assurerons que notre langage est totalement inclusif et reflète la grande diversité de Londres", a annoncé dans un communiqué Mark Evers, directeur de la stratégie clientèle au Transport for London (Tfl), l’organisme public responsable des transports dans la capitale britannique.

Les annonces pré-enregistrées seront donc modifiées et des consignes ont été diffusées au personnel pour qu’ils adaptent leur discours, même si TfL prévient que "de temps en temps", des membres du staff pourraient, même "avec de bonnes intentions", encore faire l’erreur et employer le "mesdames et messieurs".

Plusieurs mois de campagne

Ce changement intervient après plusieurs mois de campagne d’associations LGBT, qui demandaient une manière plus moderne de s’adresser aux voyageurs. "Le langage est extrêmement important pour la communauté lesbienne, gay, bi et trans, de même que la manière dont nous l’utilisons pour s’assurer que tout le monde se sent inclus", a expliqué dans un communiqué l’association Stonewall, qui a salué la décision.

En fin d’année dernière, Aimee Challenor, une femme transgenre membre du parti écologiste, s’était entendu dire que sa voix "n’était pas celle d’une demoiselle" en appelant un numéro d'aide du TfL. Une autre membre du parti avait alors interpellé le maire Sadiq Khan, qui s'était excusé pour les propos tenus et avait assuré avoir demandé à l’organisme de transports les termes employés. 

Liv Audigane