BFMTV

Les enfants forment une flèche humaine pour désigner les suspects en fuite

En Angleterre, la police a posté une vidéo montrant des enfants couchés à terre dans un champ, formant une chaîne humaine pour aider l'hélicoptère des policiers à retrouver des suspects.

En Angleterre, la police a posté une vidéo montrant des enfants couchés à terre dans un champ, formant une chaîne humaine pour aider l'hélicoptère des policiers à retrouver des suspects. - Capture d'écran Youtube

Dans un champ d'un petit village du sud de Londres, la chasse des œufs de Pâques s’est il y a quelques jours subitement transformée en chasse aux cambrioleurs. Et les enfants ont trouvé une façon pour le moins inventive d'aider les policiers.

La chasse aux oeufs de Pâques a pris une drôle de tournure. Pour aider un hélicoptère de police à retrouver les suspects d’un cambriolage, des enfants britanniques se sont couchés à terre et ont formé une flèche humaine indiquant où les rechercher.

La scène s’est déroulée lors du dernier Vendredi saint, le 25 mars. Les enfants - en photo dans le tweet ci-dessous - et leurs familles étaient réunis en début d'après-midi dans un champ du village de Capel, dans le comté du Surrey, au sud-est de l'Angleterre, où ils cherchaient des œufs de Pâques, rapportent plusieurs médias dont le Huffington Post.

Soudain, deux hommes ont traversé le champ en courant alors que le bruit de l’hélicoptère se faisait entendre au-dessus d’eux. Réalisant qu’ils assistaient à une poursuite policière, les enfants se sont jetés au sol et, composant une flèche, ont indiqué la direction dans laquelle ils avaient vu partir les fugitifs.

Une initiative "d’une valeur inestimable", a salué le sergent Paul Sochon, du NPAS (National Police Air Service, la police de l’air). L’équipe de l’hélicoptère a alors relayé l’information auprès des officiers au sol. Deux hommes de 28 et 27 ans, suspectés de cambriolage en lien avec l’incident, ont rapidement été arrêtés. Tous deux ont été libérés sous caution jusqu'au 13 mai, tandis que l'enquête se poursuit.

V.R.