BFMTV

États-Unis: une femme se présente à l'hôpital avec le sang complètement bleu

La patiente avait la peau se colorant peu à peu en bleu foncé

La patiente avait la peau se colorant peu à peu en bleu foncé - The New England Journal of Medecine - Montage BFMTV.com

"Une femme de 25 ans est arrivée, elle était faible, fatiguée, essoufflée et présentait une décoloration de la peau", racontent les deux médecins qui ont posé un diagnostic sur ce symptôme étrange.

"C'est un de ces cas médicaux très rares". Dans un article paru ce jeudi, les docteurs Otis Warren et Benjamin Blackwood racontent leur diagnostic d'une jeune femme de 25 ans, qui s'est présentée aux urgences d'un hôpital de Providence (Rhode Island, États-Unis), avec un sang bleu.

"Une femme de 25 ans est arrivée, elle était faible, fatiguée, essoufflée et présentait une décoloration de la peau", est-il écrit en introduction de l'article, publié dans The New England Journal of Medecine. En clair, sa peau prenait une couleur bleutée.

Le Docteur Warren déclare à CNN qu'il s'agit d'un de "ces cas médicaux très rares, dont on nous parle, que l'on étudie, mais que l'on observe rarement". Lui-même avait vu un seul cas similaire auparavant, ce qui lui a permis de rapidement diagnostiquer la jeune femme.

Un cas de méthémoglobinémie

La patiente souffrait donc de méthémoglobinémie, une réaction pouvant être déclenchée par certains médicaments, qui empêchent le sang de transporter de l'oxygène aux tissus. D'après les explications des médecins à CNN, le niveau d'oxygène reste assez élevé, mais le sang ne le distribue plus aux tissus où il est nécessaire. Ceux-ci prennent donc une couleur bleue.

Dans le cas de cette jeune femme de 25 ans, c'est un effet secondaire du benzocaïne, un anesthésiant local, qui a déclenché la méthémoglobinémie. On peut le retrouver dans les médicaments antidouleur, des préparations anti-hémorroïdes et même des sirops contre la toux, selon le ministère de la Santé.

Pour guérir la patiente, les médecins ont utilisé du bleu de méthylène, qui "renvoie un électron manquant à la molécule d'hémoglobine qui restaure les niveaux d'oxygène et aide à libérer l'oxygène dans les tissus". 

Les conséquences de la méthémoglobinémie vont "d'une simple coloration bleutée de la peau et des muqueuses à une hypotonie [baisse du tonus musculaire, ndlr], des troubles respiratoires et de l'équilibre", précise l'encyclopédie universelle. Selon les médecins à CNN, dans les cas les plus graves, elle peut entraîner un coma et des dommages cérébraux.

Salomé Vincendon