BFMTV

Etats-Unis: les midterms, comment ça marche?

-

- - JESSICA MCGOWAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Comme tous les quatre ans, les Américains s'apprêtent à se rendre aux urnes à l'occasion des midterms, autrement dit les élections de mi-mandat présidentiel aux Etats-Unis. Une journée électorale cruciale pour Donald Trump, deux ans après sa victoire surprise qui l'a porté à la Maison Blanche.

C'est une échéance très attendue de l'autre côté de l'Atlantique. Dans quelques jours auront lieu les midterms aux Etats-Unis, que l'on pourrait traduire par les "élections de mi-mandat" en français. Comment va se dérouler cette journée électorale? Qui va voter, et pour élire qui? Quels sont les enjeux du scrutin? Voici un petit mode d'emploi pour tout comprendre. 

C'est quand? Et qui vote?

Les midterms se déroulent toujours deux ans après l'élection présidentielle américaine, soit à la moitié du mandat présidentiel, le mardi qui suit le premier lundi de novembre. Cette année, ils auront donc lieu ce mardi 6 novembre. Tous les Américains sont appelés aux urnes, puisqu'il s'agit de différents scrutins au suffrage direct à un tour. 

La participation aux midterms est toujours bien plus faible que celle de l'élection présidentielle: jamais plus de 50% des Américains en âge de voter ne se sont déplacés pour cette échéance électorale. En 2014, seuls 36,4% d'entre eux étaient allés voter, le pire score enregistré depuis 1942.

Quels sont les différents scrutins qui vont avoir lieu?

Les midterms réunissent un certain nombre d'élections, aux niveaux national et local. Scrutin le plus attendu, les électeurs vont élire certains membres du Congrès, composé de la Chambre des représentants et du Sénat. L'ensemble des 435 sièges de la Chambre des représentants va être renouvelé, et les représentants sont élus pour deux ans. Un tiers des 100 sièges du Sénat sont aussi soumis au vote des citoyens. Les sénateurs sont élus pour six ans, et la composition du Sénat est renouvelée par tiers tous les deux ans. 

Au niveau local, 36 Etats sur 50 vont choisir leur nouveau gouverneur. Certains maires vont être élus, des magistrats, juges et autres shérifs, tout comme certains membre du parlement législatif de chaque Etat. Enfin, 157 référendums vont être organisés dans 38 Etats, sur divers sujets, tels que la légalisation du cannabis, la restriction du droit à l'avortement, et l'augmentation du salaire horaire minimum. 

Quels sont les enjeux?

Le résultat de ces élections pourrait être crucial pour le reste du mandat de Donald Trump. Généralement, ces midterms sanctionnent le président en place, en donnant l'avantage au parti adverse. Si les démocrates obtiennent la majorité dans au moins l'une des deux Chambres du Congrès, ils pourraient fortement limiter sa marge d'action. 

S'ils venaient à contrôler la Chambre des représentants, les démocrates auraient le pouvoir de bloquer tous les textes de lois promus par Donald Trump. Dans un tel cas de figure, le président américain devrait dire adieu à son projet de mur avec le Mexique, ainsi qu'à l'abrogation de l'Obamacare (réforme de santé lancée par Obama). Les actions du président seraient limitées à la politique étrangère et militaire.

Les démocrates pourraient également intensifier les procédures judiciaires à l'encontre de Donald Trump, puisqu'ils obtiendraient la présidence de toutes les commissions, dont celle des affaires judiciaires. Ils n'hésiteraient donc pas à attaquer le président sur de nombreux sujets, comme les soupçons de collusion avec la Russie et les flous autour du limogeage du patron du FBI.

S'ils prennent le contrôle du Sénat, les démocrates verront leur pouvoir encore renforcé. Le parti majoritaire au Sénat dispose également d'un droit de blocage législatif total, comme pour la Chambre des représentants. Et surtout, il a un poids sur la nomination des juges de la Cour Suprême, centre névralgique du pouvoir américain. Depuis son investiture, Donald Trump multipliant les nominations de juges d'extrême droite, les démocrates essaieraient d'inverser la tendance. 

Une grande partie des votes sont en plus soumis à la majorité des deux tiers du Sénat, à savoir un minimum de 60 sénateurs. Si les démocrates contrôlent les deux Chambres du Congrès, ils auront alors la possibilité de lancer une procédure de destitution à l'encontre de Donald Trump, en la déclenchant depuis la Chambre des représentants, puis en la validant au Sénat, avec au moins 60 votes. Une telle configuration semble toutefois très peu probable.

Enfin au niveau local, les conséquences peuvent également être importantes. Tous les dix ans (les années en 0), les Etats-Unis procèdent à leur recensement, qui précède le redécoupage des circonscriptions électorales, appelé "gerrymandering", qui a lieu deux ans plus tard. Les gouverneurs élus le 6 novembre seront toujours en poste en 2022, et auront un droit de veto sur ce vote. Tout comme certains élus seront impliqués dans ce redécoupage.

A chaque redécoupage des circonscriptions, chaque parti tente de redessiner la carte électorale à son avantage, par exemple en sous-représentant une zone qui vote en général pour l'adversaire. Cette étape est donc primordiale pour les élections présidentielles suivantes, qui commencent à se jouer dès ces midterms. 

Quelles sont les tendances? 

Si l'on en croit les derniers sondages américains, les démocrates devraient obtenir la majorité à la Chambre des représentants (aujourd'hui 197 démocrates contre 240 républicains). Sauf surprise, ils ne devraient cependant pas prendre la main sur le Sénat. Ils y possèdent actuellement 49 sièges, mais sur les 34 qui vont être votés, 26 sont actuellement en leur possession, contre seulement huit qui appartiennent à des Républicains.

Il semble donc très difficile pour les démocrates d'obtenir la majorité. Et ils ne pourront mathématiquement pas posséder les deux tiers du Sénat, qui leur permettrait d'avoir le contrôle réel sur cette Chambre. Enfin, mieux vaut interpréter les sondages avec précaution: en 2016, bien peu d'observateurs prédisaient la victoire de Donald Trump à la présidentielle.

Céline Penicaud