BFMTV

Erreur judiciaire: un homme emprisonné à tort 17 ans libéré après l'interpellation de son sosie

Un homme a été libéré de prison après la découverte de son sosie. (Photo d'illustration)

Un homme a été libéré de prison après la découverte de son sosie. (Photo d'illustration) - AFP

Richard Anthony Jones, originaire du Missouri, était emprisonné depuis 1999 pour vol aggravé. Dix-sept ans après son incarcération, il vient d'être libéré après que son sosie a été reconnu coupable.

Une erreur d'identification, basée sur le témoignage de témoins oculaires. Après avoir passé 17 ans en prison, un homme a été libéré jeudi dernier grâce à deux témoins, qui ont admis ne pas pouvoir le différencier de son sosie, rapporte The Independent

L'histoire remonte à 1999: Richard Anthony Jones, originaire de Kansas City dans le Missouri, est alors condamné pour vol aggravé. Mais deux témoignages de personnes présentes sur les lieux, ainsi que la victime du vol, affirment à ce jour ne pas pouvoir différencier le condamné d'un autre homme, surnommé "Ricky".

Aucune preuve matérielle ni ADN

Durant de nombreuses années, Richard Jones avait essayé de se faire entendre, après avoir appris l'existence d'un sosie par ses co-détenus. L'homme a sollicité le "Midwest Innocence Project", une organisation américaine chargée d'enquêter et d'aider les personnes injustement emprisonnées, et qui s'est emparée du dossier. 

Les avocats ont ensuite découvert que Ricky vivait près de l'endroit où le vol avait été commis. Lors du procès en appel de Richard Jones, ni le procureur, ni les témoins oculaires n'ont pu différencier les deux hommes.

Richard Jones était devenu le principal suspect dans l'affaire, après qu'un homme, qui a ensuite avoué s'être drogué durant son interaction avec ce dernier, l'a reconnu sur une photographie figurant dans la base de données de la police. Aucune preuve matérielle ni aucun ADN n'ont été présentés dans ce dossier. Aujourd'hui, Richard Jones a confié au Kansas City Star qu'il rentrerait chez lui, auprès de sa femme et de ses enfants. 

A.Mi