BFMTV

En Floride, un homme tue un couple et dévore le visage d'une de ses victimes

Policiers en Floride. (Photo d'illustration)

Policiers en Floride. (Photo d'illustration) - Mandel Ngan - AFP

Un couple a été assassiné à Tequesta, en Floride. Arrêté sur les lieux du crime, le tueur arrachait des lambeaux du visage de l'époux avec ses dents. Une drogue, le flakka, a été citée par la police pour expliquer le drame.

Le 15 août au soir, John Stevens et son épouse Michelle, née Mishcon, ont été tués devant leur maison de Tequesta, à 150 kilomètres au nord de Miami en Floride. Ils ont été poignardés par un étudiant de 19 ans, Austin Harrouf, qui menait jusqu’à maintenant une vie sans histoire, précise le site d’Europe 1. Un voisin qui est intervenu pour tenter d’empêcher le forcené de s’en prendre au couple a aussi été poignardé, mais a pu appeler les secours.

Il dévorait le visage de sa victime en poussant des grognements

En arrivant sur les lieux, les forces de l’ordre ont d’ailleurs découvert une scène plus atroce que prévu. Austin Harrouf, qui semble-t-il ne connaissait pas ses victimes, se tenait au-dessus du corps sans vie de John Stevens et lui arrachait le visage par lambeaux avec ses dents. Le jeune homme accompagnait sa consommation anthropophage de grognements. Il a fallu l’utilisation d’un pistolet paralysant, l’intervention de plusieurs chiens, et surtout de plusieurs agents, pour maîtriser l’auteur présumé du double-homicide.

Le Miami Herald se fait l’écho de la grande popularité des Stevens dans leur quartier, et retrace la soirée d’Austin Harrouf. A 20h30, il était en train de dîner avec ses parents au restaurant. Il a alors commencé à agir de manière désordonnée, avant de quitter les lieux sur un coup de tête. Il était visiblement en chemin pour regagner le logis familial, distant d’environ cinq kilomètres du restaurant et proche de la demeure des Stevens, lorsqu’il s’est attaqué au couple, une heure plus tard.

Le flakka, la drogue la plus dangereuse au monde

Comment expliquer le comportement et l’acte atroce d’un étudiant lambda qui a fait preuve d’ "une force anormale" durant son arrestation selon la police? Des analyses toxicologiques ont écarté l’ingestion de cocaïne ou d’héroïne. Mais on estime pourtant bien que ce sont les effets d’une drogue qui ont déclenché cette barbarie: le flakka ou drogue dite des "sels de bain". Très bon marché et très répandue en Floride, cette drogue produite en Asie se présente sous la forme de graviers ou de poudre. Elle a notamment pour effet d’augmenter la pression artérielle, la température corporelle et le rythme cardiaque.

Voilà pour l’impact physique, mais l’effet est avant tout psychologique: le flakka altère grandement la perception, et provoque parfois un sentiment de persécution irrationnel pouvant mener à des crimes particulièrement violents. Le produit peut aussi donner l’impression d’augmenter la force physique de ses consommateurs en leur ôtant inhibition et la conscience d’eux-mêmes.

R.V