BFMTV

Dylann Roof, l'auteur de la tuerie de Charleston, a arboré des symboles racistes à son procès

Dylann Roof photographié par la police.

Dylann Roof photographié par la police. - Handout - CHARLESTON COUNTY SHERIFF - AFP

Dylann Roof est actuellement jugé à Charleston pour avoir tué neuf paroissiens noirs dans cette même ville de Caroline du sud, en juin 2015. Lors d'une séance de son procès, il a porté des chaussures où était dessinée une croix celtique.

L'Américain Dylann Roof, actuellement jugé pour avoir tué neuf paroissiens noirs d'une église de Caroline du Sud, a comparu à son procès porteur de chaussures affichant des symboles racistes, a révélé un policier fédéral ce vendredi à l'audience. 

Joseph Hamski, agent spécial du FBI, a précisé avoir noté que le jeune homme de 22 ans portait ces souliers en toile jusqu'à cette semaine, ainsi qu'à des moments postérieurs à l'ouverture du procès, qui a débuté en novembre par la sélection du jury.

Le tribunal a diffusé une photo montrant une croix celtique que Dylann Roof a dessinée sur le flanc d'une de ses chaussures, qui ont été saisies comme pièces à conviction. La croix celtique est un symbole chrétien qui a aussi été l'emblème de mouvements néofascistes.

"Je n'ai pas versé une larme pour les innocents que j'ai tués" 

Egalement saisi dans la cellule de prison du tueur, un texte écrit par Dylann Roof contient les phrases suivantes: "Je veux que cela soit bien clair: je ne regrette pas ce que j'ai fait", et "je n'ai pas versé une larme pour les innocents que j'ai tués".

Déclaré coupable mi-décembre de neuf meurtres racistes commis en juin 2015 dans l'église méthodiste de l'Emanuel à Charleston, Dylann Roof comparaît depuis mercredi pour la seconde phase de son procès, celle de la détermination de sa peine, devant un tribunal fédéral de cette même ville. Il encourt la peine de mort. 

R.V. avec AFP