BFMTV

Disparition de la petite Maddie en 2007: un nouveau suspect identifié en Allemagne

Un nouveau suspect a été identifié par la police allemande dans le cadre de l'enquête sur la disparition de la petite Maddie, âgée de 3 ans. Elle s'était volatilisée en 2007 alors qu'elle se trouvait en vacances avec ses parents au Portugal.

La police allemande a annoncé mercredi enquêter sur un nouveau suspect dans l'affaire de la mystérieuse disparition en 2007 d'une fillette britannique de 3 ans, Madeleine McCann, et a lancé un appel à témoins.

"En relation avec la disparition de la jeune fille britannique Madeleine Beth McCann, alors âgée de trois ans (...), le ministère public de Brunswick enquête sur un citoyen allemand de 43 ans soupçonné de meurtre", a déclaré la police fédérale dans un communiqué.

Un délinquant sexuel multi-récidiviste

Le suspect, un homme blond aux cheveux courts, serait un délinquant sexuel déjà condamné à plusieurs reprises, notamment pour avoir abusé sexuellement des enfants. Aujourd'hui âgé de 43 ans, il purge actuellement une longue peine de prison "dans une autre affaire", a précisé la police. Il était âgé de 30 ans au moment des faits.

Il s'agit d'un nouveau rebondissement dans ce fait divers planétaire rocambolesque où, plus de 13 ans après les faits et des centaines d'interrogatoires et perquisitions plus tard, le mystère restait jusqu'à présent entier pour la police portugaise et Scotland Yard. 

Madeleine McCann a disparu de sa chambre le 3 mai 2007, à quelques jours de son quatrième anniversaire, dans la petite station balnéaire de Praia da Luz, dans le sud du Portugal, où elle séjournait en vacances avec sa famille.

L'affaire avait d'abord été classée en 2008

Après 14 mois d'investigations controversées, marquées notamment par la mise en examen des parents de la fillette, Gerry et Kate McCann, et finalement leur blanchissement, puis le limogeage de l'inspecteur en charge de l'enquête, la police portugaise avait classé l'affaire en 2008 avant de rouvrir le dossier cinq ans plus tard.

La police britannique avait ouvert sa propre enquête en juillet 2013, mais Scotland Yard avait depuis réduit drastiquement le nombre d'enquêteurs mobilisés sur cette affaire. Les parents se sont toujours dits convaincus que leur fille avait été enlevée et pourrait encore être en vie. 

Les enquêteurs allemands ont travaillé en "étroite collaboration" avec leurs homologues britanniques et portugais pour parvenir à trouver ce nouveau suspect.

Celui-ci aurait vécu régulièrement en Algarve entre 1995 et 2007, notamment pendant plusieurs années dans une maison située entre Lagos et Praia da Luz. Il aurait travaillé dans la région, notamment dans la restauration et faisait de courts séjours en Allemagne.

Un appel à témoins lancé

D'autres preuves suggèrent qu'il gagnait également sa vie en "commettant des crimes, notamment des cambriolages dans des complexes hôteliers et des appartements de vacances", ainsi que du trafic de drogue, précise la police allemande. Elle a conjointement avec la police britannique et portugaise lancé un nouvel appel à témoin pour recueillir tout renseignement à son sujet.

Selon la police, cet homme aurait utilisé deux véhicules différents au moment de la disparition de la petite Madeleine, dont un camping-car blanc et jaune du début des années 1980 à la plaque d'immatriculation portuguaise. Le suspect a eu accès à ce véhicule d'avril à mai 2007, et celui-ci a été utilisé dans la ville et autour de Praia. La police pense que l'homme a pu vivre dans ce véhicule pendant plusieurs jours voire plusieurs semaines avant de l'utiliser le 3 mai 2007. 

Quant au second véhicule, il s'agit d'une jaguar britannique 2993 immatriculée en Allemagne. Pour la police, ce véhicule se trouvait près de Praia ou dans les environs en 2006 et 2007. Le 4 mai 2007, au lendemain de la disparition de la fillette, cette voiture est réenregistrée auprès d'une autre personne en Allemagne: un processus qui peut s'effectuer à distance, selon la police.

Enfin, les autorités s'intéressent à deux numéros de téléphone qui auraient pu être utilisés au moment des faits. Le premier aurait pu être utilisé par le suspect, car il a reçu un appel situé dans le domaine de Praia da Luz le 3 mai 2007 à 19h32, se terminant à 20h02. Le deuxième numéro de téléphone, lui, est le numéro qui a passé cet appel. Or la personne au bout du fil, qui s'avère être un témoin très important, ne se trouvait pas dans le quartier de Praia à ce moment-là. La police appelle donc cette personne à prendre contact avec elle.

Mélanie Vecchio avec Jeanne Bulant et AFP