BFMTV

Des Britanniques reprennent la blague de Nathalie Loiseau et de son chat "Brexit"

Photo d'un chat patientant devant le 10 Downing Street à Londres, demeure de la Première ministre britannique, pour rentrer, prise le 15 janvier 2019.

Photo d'un chat patientant devant le 10 Downing Street à Londres, demeure de la Première ministre britannique, pour rentrer, prise le 15 janvier 2019. - Adrian Dennis - AFP

La blague de Nathalie Loiseau, déclarant qu'elle avait appelé son chat "Brexit" - en raison de son indécision à sortir quand on lui ouvrait la porte - a beaucoup amusé outre-Manche.

"J'ai fini par appeler mon chat Brexit", a écrit la ministre chargée des Affaires européennes Nathalie Loiseau, la semaine dernière sur sa page privée Facebook, selon le Journal du Dimanche.

"Il me réveille en miaulant à la mort parce qu'il veut sortir, et dès que je lui ouvre la porte, il reste planté au milieu, indécis, et il me jette un regard noir quand je le mets dehors".

Cette phrase a été publiée après les deux échecs cuisants subis par Theresa May au Parlement britannique: les élus ont rejeté à la fois sa proposition d'accord sur le Brexit, et une sortie de l'UE sans accord.

Les Britanniques reprennent la blague

Relayé par l'agence de presse Reuters, le trait d'humour de Nathalie Loiseau a été publié dans des journaux britanniques incontournables comme The Guardian, le Daily Mail ou encore The Independent. Sur les réseaux sociaux, ils sont nombreux à avoir repris la blague "very drôle", de la ministre française.

"Il y a bien une solution [au Brexit], mais je ne suis pas sûr que les 27 autres pays soient d'accord", publie un internaute.
"Notre chatte est actuellement assise dans notre maison, regardant fixement une porte ouverte, miaulant à la pluie de s’arrêter; une partie d'elle voulant partir mais l'autre sachant que ce serait une idée stupide avec des conséquences terribles. J'aime penser qu'elle est une artiste performant une oeuvre sur le Brexit".

"Ligne dure et provocante"

Nathalie Loiseau est décrite dans plusieurs journaux britanniques comme une actrice coriace de la réalisation de l'accord sur le Brexit. "La ministre a jusqu'ici adopté une ligne dure et parfois provocante dans les négociations sur le Brexit, rejetant de manière proactive les propositions britanniques", écrit par exemple The Independent.

Certains n'ont d'ailleurs pas hésité à rappeler les difficultés actuelles du gouvernement français à faire face à la mobilisation des gilets jaunes, en marge de laquelle des violences ont été commises ce week-end à Paris. 

"Est-ce qu'elle met aussi un gilet jaune sur son chat et utilise du gaz lacrymogène ou des canons à eau lorsqu'elle est mécontente de son comportement?", tweete par exemple un internaute.

D'autres n'avaient pas attendu Nathalie Loiseau pour faire une analogie entre les attitudes, parfois incompréhensibles, des chats et la chaotique sortie du Brexit, avec des blagues postées il y a plusieurs mois voire années.

Salomé Vincendon