BFMTV

Défense européenne: Macron et Trump sur le mode de la conciliation

Le président français et son homologue américain ont opté pour un ton affable ce samedi matin à l'Elysée malgré de vrais désaccords sur le fond.

Le président français Emmanuel Macron a accueilli ce samedi à Paris Donald Trump en optant pour un ton résolument conciliant sur la question sensible de la défense européenne, au lendemain d'un tweet très agressif du président américain.

"Nous devons mieux partager le fardeau au sein de l'Otan", a lancé Emmanuel Macron dès les début de l'entretien à l'Elysée, une musique douce aux oreilles du locataire de la Maison Blanche qui ne cesse de réclamer une hausse des dépenses militaires des pays européens.

"Nous sommes devenus très bons amis"

"Nous avons besoin de plus d'investissements", a encore ajouté Emmanuel Macron sans aborder directement la question de la création d'une armée européenne qui a provoqué la colère de son homologue américain. Visiblement soucieux de désamorcer la polémique, les deux hommes ont insisté sur leurs liens étroits:

"Nous sommes devenus très bons amis au fil des ans", a assuré Trump.

La veille, pourtant, il avait opté pour un ton nettement moins consensuel, dénonçant, dans un tweet virulent, la proposition d'Emmanuel Macron de créer une armée européenne.

Samedi matin, l'Elysée a assuré que l'armée européenne prônée par le président français ne visait en aucun cas les Etats-Unis, évoquant une "confusion" dans l'interprétation de ses propos. 

Calme de façade mais vrai désaccord sur le fond

Une grande partie de l'Europe s'abrite sous le bouclier américain depuis l'après-guerre, sans payer un prix satisfaisant selon Donald Trump. Depuis son élection, Emmanuel Macron plaide constamment pour un renforcement européen de la Défense, la France mettant justement en avant l'incertitude stratégique provoquée par les positions de Donald Trump.

Plus largement, cette saillie illustre les désaccords politiques profonds qui opposent les deux hommes, sur l'environnement, le nucléaire iranien, les relations commerciales, et d'une manière générale, sur la gouvernance des affaires du monde. 

Après la rencontre, la Première dame américaine Melania Trump a à son tour été accueillie à l'Elysée où les deux couples présidentiels devaient déjeuner ensemble avant de se séparer pour l'après-midi.

CR avec AFP