BFMTV

Crash du Boeing 737 en Iran: l'Ukraine demande des preuves

Carcasse du Boeing 737 qui s'est écrasé en Iran le 8 janvier 2019

Carcasse du Boeing 737 qui s'est écrasé en Iran le 8 janvier 2019 - AFP

Les circonstances du crash du Boeing 737 de la compagnie Ukraine International Airlines sont encore inconnues à ce stade de l'enquête. Le gouvernement ukrainien demande des preuves.

L'Ukraine a demandé ce jeudi à l'Occident de fournir des "preuves" qui aideraient dans l'enquête sur le crash d'un Boeing 737 ukrainien, alors que, selon des sources américaines citées par des médias, l'avion a été abattu par erreur par la défense anti-aérienne de Téhéran. 

"Notre pays a tout intérêt à ce que la vérité soit établie. Voilà pourquoi nous appelons les partenaires occidentaux de l'Ukraine: si vous avez des preuves qui aideront l'enquête, nous vous demandons de les fournir", a déclaré la présidence ukrainienne dans un communiqué. 

La catastrophe, qui a entraîné la mort de 176 personnes, majoritairement irano-canadiennes mais aussi 11 Ukrainiens dont neuf membres d'équipage, est survenue peu après des tirs de missiles par Téhéran sur des bases utilisées par l'armée américaine en Irak. Le vol PS752 d'Ukraine International Airlines a disparu des écrans radars après deux minutes de vol alors qu'il avait atteint une altitude de 8000 pieds (environ 2400 mètres).

Une cinquantaine d'experts ukrainiens sont arrivés ce jeudi à Téhéran pour participer à l'enquête, et notamment au décryptage des boîtes noires de l'appareil. Kiev examine sept hypothèses de travail parmi lesquelles celle d'un tir de missile antiaérien. Parmi d'autres thèses figurent l'explosion d'une bombe placée à bord, ou encore une collision avec un drone.

R.Ga avec AFP