BFMTV

Australie: l'euthanasie devient légale dans l'Etat de Victoria

Plus de 260.000 personnes ont signé une pétition en faveur de l'euthanasie

Plus de 260.000 personnes ont signé une pétition en faveur de l'euthanasie - Nicolas Tucat - AFP

Les patients âgés de plus de 18 ans et n'ayant plus que six mois à vivre pourront désormais avoir recours à l'euthanasie dans cet Etat australien.

Les patients en phase terminale dans l'Etat australien de Victoria peuvent désormais demander l'euthanasie, après l'entrée en vigueur dans cet Etat d'une loi sur le suicide assisté qui constitue une première dans le pays.

Le suicide assisté est illégal dans la plupart des pays du monde. Il a été interdit en Australie jusqu'en 2017, date à laquelle le Victoria -le deuxième Etat le plus peuplé du pays- a adopté une loi controversée permettant aux patients en fin de vie d'abréger leurs jours.

Le Premier ministre de l'Etat, Daniel Andrews, partisan du projet de loi depuis la mort de son père en 2016, a déclaré à la chaîne Channel Nine que la législation visait à donner aux malades un "choix digne, à la fin de leur vie".

"Il s'agit d'un changement audacieux. Aucun autre Etat ne l'a fait... mais nous pensons que c'est la bonne mesure à prendre", a-t-il ajouté. "Nous avons adopté une approche pleine de compassion".

Douze personnes pourraient bénéficier de cette loi en 2019

L'euthanasie ne sera possible que pour les patients en phase terminale âgés de plus de 18 ans vivant dans l'Etat de Victoria et ayant moins de six mois à vivre, ou moins d'un an pour des personnes souffrant de sclérose en plaque ou d'affections neuro-motrices.

La loi prévoit des garanties, parmi lesquelles un comité d'examen indépendant et l'intervention d'un médecin légiste qui contrôlera les circonstances des décès.

Daniel Andrews a affirmé qu'environ 12 personnes pourraient bénéficier de cette loi cette année, et jusqu'à 150 par an ensuite.

D'autres Etats australiens y réfléchiraient 

D'autres Etats australiens ont par le passé débattu du suicide assisté. Mais les propositions de légalisation ont toujours été rejetées.

Les experts estiment que ces Etats auront le regard tourné vers Melbourne, la capitale de l'Etat de Victoria, pour voir comment la nouvelle loi est mise en oeuvre.

"Une quarantaine de tentatives de modifier la loi ont échoué ces dernières années, mais il semble que les derniers projets approchent du but", a déclaré Ben White, chercheur à l'Université de technologie du Queensland. "L'Australie-Occidentale, le Queensland et l'Australie-Méridionale ont tous des projets de loi à l'étude" a-t-il ajouté.
Aude Solente avec AFP